L'ambassade d'Allemagne en Tunisie s'exprime sur le Tunisien suspecté d'avoir commis l'attentat de Berlin

Publication: Mis à jour:
BERLIN CRASH
Hannibal Hanschke / Reuters
Imprimer

Contactée par le Huffpost Tunisie, l'ambassade d'Allemagne en Tunisie affirme ne pas avoir d'informations quant à une collaboration entre les autorités allemandes et tunisiennes concernant l'identité du Tunisien suspecté d'avoir commis l'attentat de Berlin. Selon elle, "c'est au procureur en charge de l'affaire de prendre l'initiative de demander de l'aide à la Tunisie".

L’ambassade d’Allemagne à Tunis a affirmé qu’elle est en contact avec le ministère des Affaires étrangères et les services allemands au sujet de l'attaque au camion-bélier sur un marché de Noël de Berlin, revendiquée par Daech et faisant au moins 12 morts et 48 blessés.

Celle-ci a également confirmé qu’un document d’identité appartenant à un Tunisien a été retrouvé dans le camion qui a foncé sur le marché de Noël. L’enquête est en cours et la police poursuit sa traque du suspect, ajoute-t-elle.

Selon des informations publiées par les médias allemands, l’homme en question est âgé de 21 ou 23 ans et connu sous trois identités différentes. Selon le site du magazine Spiegel, l'individu est serait né en 1992 et serait originaire de Tataouine (sud). D’après la même source, le papier d'identité retrouvé dans le camion est un document remis à un migrant dont la demande d'asile a été rejetée sans pour autant qu'il puisse être expulsé.

Il est classé par la police comme "individu dangereux" rapportent "Süddeutsche Zeitung", NDR et WDR.

Selon Bild, il aurait un lien avec le réseau de recruteurs de l'État islamique de Ahmad Abdulaziz Abdullah plus connu sous le nom d'Abu Walaa, arrêté en décembre dernier.

Selon DerSpiegel, le suspect aurait été placé en détention le 30 juillet suite à une décision du tribunal de Ravensburg pour être expulsé affirmant ne pas savoir si cela a été réellement le cas ou si il est revenu en Allemagne après son expulsion.

Süddeutsche Zeitung, affirme que celui-ci a été arrêté en Août avec un faux document portant une identité italienne puis a été libéré. Les autorités surveillent ses communications rapporte le média.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.