Huffpost Maroc mg

Qui est Navid B., suspect de l'attentat du marché de Noël à Berlin

Publication: Mis à jour:
BERLIN 20 DECEMBER
Police stand in front of the truck which ploughed last night into a crowded Christmas market in the German capital Berlin, Germany, December 20, 2016. REUTERS/Hannibal Hanschke | Hannibal Hanschke / Reuters
Imprimer

ATTENTAT DE BERLIN - Il nie les faits, a indiqué le ministère de l'Intérieur allemand ce mardi 20 décembre en début d'après-midi. Interpellé dans la foulée du carnage, le suspect de l'attentat qui a fait douze morts lundi à Berlin est un Pakistanais, selon les autorités allemandes.

Ces dernières n'avaient pas donné d'informations dans l'immédiat sur l'identité et le profil du chauffeur du poids lourd à l'origine de l'attentat, mais l'agence DPA affirme qu'il serait arrivé en Allemagne comme demandeur d'asile en février 2016, la chaîne publique RBB évoquant de son côté une arrivée le 31 décembre 2015.

Selon le quotidien Bild, il s'agit d'un Pakistanais de 23 ans qui aurait suivi la route des Balkans pour arriver en Allemagne en provenance du Pakistan ou d'Afghanistan.

Pas connu des services de renseignement

Die Welt affirme par ailleurs que cet homme s'appelle Navid B. et pourrait avoir vécu dans un hangar de l'ancien aéroport de Tempelhof, reconverti en centre d'accueil pour réfugiés. Une opération policière aurait eu lieu dans ce centre dans la nuit de lundi à mardi, ce que certains médias contestent.

Navid B. (ou Naved B, selon Der Spiegel), serait né le 1er janvier 1993 à Turbat, dans le sud-ouest du Pakistan.

D'après DPA, le suspect n'était pas connu comme islamiste ni dans le radar des services de renseignement. Il n'était connu de la police que pour des délits mineurs.

Angela Merkel avait confirmé implicitement qu'il s'agissait d'un demandeur d'asile lors d'une allocution mardi matin, en déclarant: "Je sais que cela serait pour nous particulièrement difficile à supporter s'il se confirme que cet acte a été commis par une personne qui a demandé à l'Allemagne protection et asile".

L'homme a d'abord pris la fuite après avoir commis son forfait et laissé son véhicule à l'arrêt. Il a été interpellé peu après à deux kilomètres de là par la police, qui disposait d'une description fournie par des témoins.

LIRE AUSSI: