Huffpost Algeria mg

Les autorités allemandes confirme l'hypothèse de l'attentat

Publication: Mis à jour:
BERLIN
AFP
Imprimer

L'Allemagne a confirmé ce 20 décembre que l'attaque au camion contre un marché de Noël à Berlin lundi soir est bel et bien un attentat. Le conducteur du camion a "intentionnellement" foncé sur la foule, causant la mort d'au moins douze personnes.

Dans un communiqué relayé par les Agences de presse, le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière n'a pas apporté de précisions sur le suspect et ses motivations. "Peu importe ce que nous allons apprendre sur les motivations et le mobile de l'assaillant, nous ne devons pas nous laisser prendre notre mode de vie fondé sur la liberté", a-t-il déclaré.

Il a annoncé, dans le même sillage, qu'il n'y aurait pas d'annulation des marchés de Noël et autres rassemblements. "Les marchés de Noël et les rassemblements doivent continuer (...) avec la mise en place de mesures de sécurité adéquates".

Les commerçants du marché de Noël de Berlin ont été prié de rester fermés mardi par respect pour les victimes et leur famille.

Acte prémédité

"Nos enquêteurs considèrent que le camion a été intentionnellement dirigé contre la foule au marché de Noël de la Breitscheidplatz", avait indiqué la police un peu plus tôt dans un message diffusé sur Twitter.

Le camion a foncé sur la foule qui se pressait vers 20h00 lundi sur le marché de Noël installé au pied de la Gedächtniskirche, l'église du Souvenir située au coeur de l'ex-Berlin Ouest, près du Kurfürstendamm.

Le scénario rappelle l'attentat du 14 juillet à Nice en France où 86 personnes ont trouvé la mort lorsqu'un poids lourd avait foncé dans la foule venue assister au feu d'artifice de la fête nationale. L'organisation Etat islamique (EI) avait alors revendiqué l'attentat.

Un Polonais à bord

D'après les éléments réunis dès lundi soir par la police, le camion, immatriculé en Pologne, a vraisemblablement été dérobé sur un chantier. La police a indiqué par ailleurs que l'homme retrouvé mort dans la cabine du véhicule était un citoyen polonais qui n'était pas au volant du camion au moment du drame.

Mardi matin, le ministre régional du Brandebourg, Karl-Heinz Schröter a annoncé que cet homme avait été tué par balle. Il s'agit d'un "ressortissant polonais qui est une victime et non un assaillant", a-t-il ajouté, cité par son porte-parole.

Le propriétaire du camion a déclaré à la télévision polonaise en continu TVN24 qu'il n'avait plus de nouvelles de son chauffeur depuis lundi 16h00.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.