Huffpost Maroc mg

Casablanca: La corniche d'Aïn Diab aura droit à un relifting

Publication: Mis à jour:
CORNICHE
Casablanca: La corniche d'Aïn Diab aura droit à un relifting | DR
Imprimer

RÉAMÉNAGEMENT - Après la promenade maritime de la mosquée Hassan II, le roi Mohammed VI a donné, ce mardi à Casablanca, le coup d'envoi des travaux de réaménagement de la corniche d’Aïn Diab.

Selon la MAP, ce projet doit renforcer l’attractivité du littoral de la métropole et améliorer la mobilité des citoyens tout au long de la corniche. Il s'inscrit dans le cadre de la convention relative à la valorisation du littoral de la région de Casablanca-Settat, signée le 26 septembre 2014.

La convention prévoit également l’aménagement des corniches d'El Hank et de Dar Bouaâzza, déjà lancé par le roi, ainsi que celles d'Aïn Sebaâ et de Mohammedia.

La corniche d'Aïd Diab est un endroit très prisé des Casablancais, qui concentre quelques unes des principales attractions de la ville (cinéma Megarama, bars et restos, parc sindibad, piscines privées...).

100 millions de dirhams pour Aïn Diab

Une enveloppe budgétaire globale de 700 millions de dirhams a été consacrée à ces projets. Le projet de réaménagement de la corniche d’Ain Diab a mobilisé, à lui seul, des investissements de l’ordre de 100 millions de dirhams (hors voiries et parkings).

Cette somme servira à "mettre en valeur" la promenade du boulevard de la Corniche et à aménager le boulevard Océan Atlantique. Au total, 3,5 kilomètres sont concernés.

Un pôle festif, un pôle balnéaire et un pôle naturel doivent y voir le jour. Des espaces de détente, des lieux de promenade et de sport en plein air sont aussi prévus.

Le réaménagement de la corniche d'Aïn Diab doit être achevé en 18 mois. Sont impliqués dans le projet: la Direction générale des collectivités locales relevant du ministère de l'Intérieur, la Commune de Casablanca et la Société de développement local Casablanca Aménagement.

Ce relifting "concerne la zone entre le Morocco Mall et l’hôtel Suisse (...) L’objectif est de réorganiser l’endroit pour le rendre accessible aux Casablancais et réduire le nombre de véhicules Pour l’instant, il s’agit plus d’un agencement basique qui n’a pas été retouché depuis une vingtaine d’années au moins", expliquait au HuffPost Maroc Driss Moulay Rachid, directeur-général de Casa-Aménagement.

Une corniche parmi d'autres

Ce n'est pas la première fois que la corniche d'Aïn Diab a droit à un lifting. Elle avait déjà bénéficié d’un premier réaménagement en 2009. L’opération comprenait notamment l’aménagement de l’esplanade, le revêtement des trottoirs, l’installation du mobilier urbain, la plantation de palmiers, la mise en place d’une zone de stationnements et la sécurisation des lieux à travers le déploiement de policiers civils. En tout, une enveloppe de 96 millions de dirhams avait été allouée à la réalisation de ce projet.

Pour les Casablancais qui aiment se balader en mer, sachez que la zone de Zenata disposera elle aussi d'une belle corniche. Si l'eau est déjà propre à la baignade depuis la mise en service de la station de prétraitement de la Lydec, d'autres projets sont en cours parmi lesquels un hôtel de luxe, des lieux de divertissement et des projets immobiliers vue sur mer.

C'est sans compter le lancement récemment des travaux d'aménagement de la promenade maritime de la mosquée Hassan II, qui va permettre à la corniche casablancaise de s'agrandir. En tout, 1,5 kilomètres seront aménagés à partir de la grande mosquée et jusqu'à la pointe d'El Hank.

LIRE AUSSI: