L'ambassadeur de Russie en Turquie, Andreï Karlov, tué dans une attaque armée à Ankara

Publication: Mis à jour:
ANDREY KARLOV
Anadolu Agency via Getty Images
Imprimer

INTERNATIONAL - L'ambassadeur russe en Turquie est mort lundi 19 décembre, après avoir été la cible d'une attaque armée à Ankara.

Un homme a ouvert le feu sur le diplomate, Andreï Karlov, alors qu'il visitait une exposition d'art dans la capitale turque, comme le montre une photo prise avant les tirs par un journaliste de l'agence de presse Anadolu et notamment diffusée par un journaliste du site américain Buzzfeed.

Trois autres personnes ont été blessées dans l'attaque, ont annoncé les médias turcs.

"Il s'agit d'un acte terroriste", a déclaré Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, selon des images de la télévision publique Rossia 24. "Les assassins seront punis", a-t-elle ajouté.

Âgé de 62 ans, Andreï Karlov avait été nommé à son poste à Ankara en juillet 2013.

Sous l'oeil des caméras

La scène s'est déroulée sous l'oeil des caméras de télévision, qui filmaient le discours de l'ambassadeur dans la galerie d'art. Dans une vidéo de l'attaque, publiée sur les réseaux sociaux et que Le HuffPost a choisi de ne pas vous montrer, on peut entendre que plusieurs coups ont été tirés par l'assaillant, qui lève le bras en l'air lorsque l'ambassadeur tombe à terre.

Selon CNN, des tirs étaient encore entendus après l'attaque dans la galerie d'art, où plusieurs personnes auraient été blessées.

"Pendant que l'ambassadeur faisait un discours, un homme grand, portant un costume, a tiré d'abord en l'air puis a visé l'ambassadeur", a raconté à l'AFP Hasim Kiliç, correspondant du quotidien Hurriyet à Ankara. "Il a dit quelque chose à propos d'Alep et d'une vengeance", a-t-il précisé.

La Russie, allié clé du régime syrien de Bachar al-Assad, a bloqué à six reprises des projets de résolution occidentaux sur la Syrie depuis le début du conflit. Alep, deuxième ville de Syrie, ravagée par les bombardements russes et syriens, est devenue le triste symbole des ravages de cette guerre, débutée en 2011 et qui a fait plus de 310.000 morts.

Les États-Unis ont condamné "cet acte de violence, quelle qu'en soit l'origine", selon les mots de John Kirby, porte-parole du département d'État.


"Nous avons vu les informations selon lesquelles l'ambassadeur russe en Turquie Andreï Karlov avait été attaqué par un homme armé à Ankara."

"Nous condamnons cet acte de violence, quelle qu'en soit l'origine. Nos pensées et nos prières vont vers les victimes et leurs familles."

Né en 1954, Andreï Karlov a été nommé à son poste à Ankara en juillet 2013.

Plus d'informations à venir...

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.