Huffpost Tunisie mg

"L'État tunisien (...) poursuivra les auteurs de ce crime" affirme la présidence du gouvernement

Publication: Mis à jour:
YOUSSEF CHAHED
Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

Le gouvernement tunisien a affirmé dimanche que des "éléments étrangers" étaient impliqués dans le meurtre récent d'un citoyen tunisien à Sfax (est), que le mouvement islamiste palestinien Hamas a imputé à Israël.

La présidence du gouvernement a indiqué dans un communiqué publié sur Facebook qu'elle suivait "l'avancement des enquêtes (...) relatives à l'assassinat du citoyen tunisien Mohamed Zaouari, et les dernières recherches ont prouvé l'implication des éléments étrangers", sans préciser leur nationalité.

Elle a aussi affirmé "l'engagement de l'Etat tunisien à protéger tous ses citoyens et à poursuivre les coupables impliqués dans l'assassinat, à l'intérieur et à l'extérieur du pays, avec tous les moyens juridiques et selon les conventions internationales".

Mohamed Zaouari, un ingénieur de 49 ans, a été tué par balles jeudi devant son domicile dans la deuxième ville de Tunisie.

Samedi, la branche armée du Hamas avait annoncé que ce Tunisien était l'un de ses dirigeants et avait accusé Israël de l'avoir éliminé, jurant également vengeance.

Selon le mouvement palestinien, cet ingénieur était une personnalité importante dans le développement de drones.

De son côté, le ministère tunisien de l'Intérieur avait annoncé samedi l'arrestation la veille au soir à l'aéroport de Tunis d'une Tunisienne suspectée d'être impliquée dans ce meurtre.

Il s'agit d'une journaliste qui avait interviewé la victime, avait indiqué à la radio privée Shems FM le substitut du procureur général, Mourad Turki, sans mentionner la date de cet entretien. "Huit suspects ont été arrêtés et ils sont tous Tunisiens", a dit M. Turki.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.