Huffpost Maroc mg

Une formation dédiée à la lutte contre le réchauffement climatique verra le jour à l'Université Cadi Ayyad de Marrakech

Publication: Mis à jour:
UNIVERSIT CADI AYYAD
DR
Imprimer

ENSEIGNEMENT - La lutte contre le réchauffement climatique passe aussi par la formation. L’Université Cadi Ayyad (UCA) s’engage à mettre en place des programmes de formation transversaux en lien direct avec la lutte contre le réchauffement climatique, a souligné, samedi 17 décembre à Marrakech, le président de l’Université, Abdellatif Miraoui.

Lors d’une rencontre tenue sous le thème "Mobilisation scientifique et citoyenne de l’Université Cadi Ayyad pour la COP22: bilan et perspectives", Miraoui a affirmé que l’université s’engage à mettre en place de modules de formation spécifiques dédiés aux "Métiers du climat" pour les étudiants de masters et de licences qui se spécialisent dans le domaine de l’environnement et à s’impliquer dans le renforcement des capacités des acteurs locaux pour appréhender la complexité des problématiques environnementales et les défis des changements globaux.

Pour l’opérationnalisation de la stratégie de développement durable, Miraoui a indiqué que l’UCA s’est lancée dans la préparation d’une charte "développement durable", qui s'inscrit dans la logique d’une université sociétalement responsable ayant pour dessein d’orienter et d’insérer les principes de développement durable dans les différents domaines d’action de l’Université, et où toutes les composantes de l’UCA s’engagent collectivement pour le développement durable et la protection de l’environnement.

Soutenir l'innovation

En matière de recherche et innovation, il a fait savoir que l’Université se mobilise à soutenir les actions innovantes capables de faire progresser l’accès au savoir, de dessiner de nouveaux modes de partage de connaissance, de promouvoir des modes de vie, d’études et de recherches se projetant à une échelle intergénérationnelle.

S’agissant de la préparation de l’UCA à la COP23 qui aura lieu à Bonn en novembre 2017, le président a précisé que son institution se propose d’accompagner la présidence du Maroc de la COP22 par l’organisation d’événements traitant des grands axes de la proclamation de Marrakech et de suivre sa candidature pour avoir le statut d’organisme observateur auprès de la CCNUCC pour les prochaines conférences des Parties.

Intégrer le changement climatique au cursus universitaire

Plusieurs recommandations ont sanctionné les travaux de cette réunion initiée par l'UCA se rapportant notamment à l’intégration des changements climatiques dans les cursus et formation prodigués à l’université et l’engagement de faire de cette institution un leader des universités marocaines et africaines par une implication de ses établissements et ses ressources humaines dans une démarche qui promeut l’environnement sous ses différentes facettes.

Dans ce ce sens, l’université a fait part de sa disposition à assurer pleinement son rôle d’éducation, de sensibilisation et de formation et ce, pour assurer l’accès de la population à l’information dans le domaine des changements climatiques, compte tenu de l’importance que revêtent de telles mesures pour renforcer l’action engagée au titre de l’Accord de Paris.

L’Université Cadi Ayyad qui compte aujourd’hui 14 établissements universitaires, rassemble près de 75.000 étudiants, dont plus de 82% de l’effectif global est à Marrakech, et plus de 600 étudiants sont des internationaux. Cet effectif doublera en 4 ans, plus de 100.000 sont attendus à l’horizon 2020.

L’UCA déploie, pour répondre à cette demande, un corps professoral de 1.470 enseignants chercheurs, couvrant l’ensemble des disciplines et appuyé par plus de 820 cadres administratifs et techniciens.

LIRE AUSSI: