Barack Obama a menacé Vladimir Poutine de "conséquences sérieuses" s'il ne stoppait pas les cyber-attaques

Publication: Mis à jour:
Imprimer

INTERNATIONAL - Le ton est monté entre Barack Obama et Vladimir Poutine. Le président américain a affirmé ce vendredi 16 décembre avoir demandé directement en septembre à son homologue russe de "cesser" les cyber-attaques, le menaçant de "conséquences sérieuses s'il ne le faisait pas".

Revenant sur les piratages informatiques qui ont visé le camp démocrate et perturbé la présidentielle américaine, Barack Obama a assuré qu'il s'était inquiété de leur impact potentiel sur le vote. "J'ai donc dit à la Russie d'arrêter et indiqué qu'autrement il y aurait des conséquences", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d'article.

La police fédérale américaine (FBI) s'est rangée elle aussi aux conclusions de la CIA sur une intervention de la Russie dans l'élection américaine, comme l'a rapporté le Washington Post le 16 décembre. Hillary Clinton a pour sa part accusé Moscou et Vladimir Poutine d'être partiellement responsables de sa défaite, lors d'un dîner avec des donateurs de sa campagne, selon le New York Times. Donald Trump est lui de plus en plus isolé sur le sujet.

LIRE AUSSI: