Huffpost Maroc mg

Elle dénonce l'absurdité des tailles de vêtements en six photos

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MODE - Deena Shoemaker avait un coup de gueule à faire passer et elle a su se faire entendre. Sur Facebook, cette Américaine de 27 ans résidant au Kansas a partagé le 11 décembre un long post où elle s'indigne contre l'aspect arbitraire des tailles de vêtements, qui poussent de nombreuses jeunes filles à complexer sur leur physique.

Comme le soulignent nos confrères du Huffington Post américain, Deena Shoemaker travaille depuis plusieurs années auprès d'adolescentes et pré-adolescentes. Elle a donc eu l'occasion de constater à quel point ces dernières pouvaient être influencées par la taille de leurs vêtements et se trouver "grosses" simplement parce qu'elle avaient pris une taille supplémentaire.

"Elles avaient l'air de ne jamais me croire"

"J'ai essayé de leur expliquer que ce n'est pas vrai mais elles avaient l'air de ne jamais me croire, a expliqué la jeune femme à nos confrères. Mais le puzzle s'est mis en place quand j'ai regardé mes propres pantalons, a-t-elle ajouté. Les mensonges qu'elles croyaient venaient d'un préjugé si solidement ancré qu'elles ne se rendaient pas compte que c'était la source de leurs maux".

Ce préjugé, c'est celui des tailles dont Deena Shoemaker a décidé de dénoncer l'absurdité à travers une série de six photographies. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, elle a posé en portant six shorts et pantalons différents, dans lesquels elle rentre sans problème.

Sauf que ces vêtements ont des tailles différentes, allant de 5 à 12. Si l'on convertit en taille française, Deena Shoemaker peut donc porter du 36 aussi bien que du 42. La preuve que cette différence est donc surtout une histoire de chiffres, bien plus qu'une réalité physique.

"Vous êtes jolies et vous êtes aimées", écrit la jeune femme en conclusion de son message, s'adressant aux filles qu'elle côtoie dans le cadre de son travail. "Votre taille ne détermine pas votre beauté mais votre vie, oui. La taille écrite sur vos vêtements est propre aux choix personnels de l'industrie de la mode et évolue rapidement. Arrêtez de croire aux normes sociales qui veulent décider qui vous êtes ou ce que vous devriez être", leur demande-t-elle.

En moins d'une semaine, ce plaidoyer a fait réagir plus de 45.000 personnes. Il a été partagé plus de 80.000 fois et suscité plus de 3.600 commentaires qui rendent hommage à Deena Shoemaker pour la pertinence de son propos.

LIRE AUSSI: