"Yallah": Un projet de rap pour les jeunes tunisiens en quête d'art

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Producteur de musique, Yassine Belwafa, aussi connu sous le nom de Yallsee ou encore Double Dice, est un passionné de culture urbaine, depuis son enfance et était entouré, déjà à l'époque, d'artistes, de rappeurs entre autres.

Ingénieur son après 4 ans d'études à l'Académie d'Art de Carthage, Yassine s'envole pour Paris pour un stage au sein du studio "Poisson Barbu", et revient ensuite en Tunisie, avec de grands projets en tête, qu'il commence déjà à réaliser.

Yassine est producteur de musique, mais pas que, il est aussi directeur artistique et DJ. Il produit des rappeurs tunisiens tels que Red Star Radi, Gas, le groupe Zomra, El Dej, Phenix et bien d'autres rappeurs africains.

peacekana

Il ne s'arrête pas là. Il lance son idée de "Yallah, The Free Recording Session
"
, un projet qui encourage les jeunes tunisiens à se lancer dans le rap. La première édition s'est passée le 9 octobre 2016 au Tag Store, organisée par "Peacekana", un concours durant lequel 30 jeunes, parmi une soixantaine de participants ont pu enregistrer leurs chansons de rap. Un seul gagnant "Brahim & Kacha" grâce aux votes des internautes, parmi les 5 jugés meilleurs, va enregistrer une chanson et un clip avec un grand studio professionnel.

peacekana

Pour Yassine, cette initiative est partie de l'idée que la violence ainsi que la délinquance ne peuvent être détournées que par l'art "Je veux que les jeunes puissent s'exprimer, j'espère les introduire à la culture urbaine, les accompagner et les encourager," explique-t-il au HuffPost Tunisie, "J'ai aussi reçu beaucoup de soutien à mes débuts, et j'espère en faire de même."

Ce projet "Yallah" n'est qu'à ses débuts, et la deuxième édition, qui se passera à Tunis, est pour bientôt, "Je n'ai pas encore la date exacte, mais j'ai reçu des propositions d'organismes importants qui voudraient soutenir ce projet, nous pensons ensuite le déployer dans les autres villes en Tunisie."

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.