Le Puits de Lotifi Bouchouchi ne figure pas dans la shortlist des Oscars pour le meilleur film étranger

Publication: Mis à jour:
OSCARS
Archives
Imprimer

Grande déception pour le cinéma algérien. Le Puits, le film de Lotfi Bouchouchi n'a finalement pas été retenu dans la shortlist des Oscars pour le meilleur film étranger.

Sur les 85 films étrangers soumis à l'académie des Oscars par les commissions cinématographiques de chaque pays, neuf films ont été présélectionnés par le comité académique basé à Los Angeles.

Il s'agit de Le client du célèbre réalisateur iranien Asghari Farhadi, Juste la fin du monde du Canadien Xavier Dolan, Ma vie de courgette du Suisse Claude Barras, Paradis du Russe Andrei Konchalovsky, Toni Erdmann de l'Allemande Maren Aden, Tanna des Australiens Bentley Dean et Martin Butler, The King's Choice du Norvégien Erik Poppe, Les oubliés du Danois Martin Zandvliet, et Mr Ove du Suédois Hannes Holm.

Le comité se réunira mi-janvier pour choisir, parmi cette liste, les cinq films qui concourront aux Oscars le 26 février au Dolby Theatre à Hollywood.

Primé dans huit festival à travers le monde et raflant pas moins de dix récompenses, Le puits est un bouleversant drame historique qui relate le vécu de villageois vivant au sud algérien, en 1960, dont le sort était pris entre la sécheresse et les balles du colonialisme.

Lors d'une conférence de presse le 14 décembre dernier, Lotfi Bouchouchi, a affirmé mercredi à Alger que la campagne de promotion du film aux Etats Unis "n'a pas bénéficié du soutien financier nécessaire à sa réussite" Lotfi Bouchouchi, a affirmé que la campagne de promotion du film aux Etats Unis "n'a pas bénéficié du soutien financier nécessaire à sa réussite".

Projeté récemment à Los Angeles et à New York, selon le réalisateur, Le Puits n' a bénéficié que de soutiens financiers avancés par des entreprises publiques et privées dont l'Office national des droits d'auteur et droits voisins (ONDA), précise-t-il.

Jugeant "insuffisant" ce budget pour la promotion d'"un film qui représente l'Algérie" à une des plus prestigieuses distinctions du cinéma mondial, Lotfi Bouchouchi dit avoir sollicité des opérateurs privés pour boucler la tournée promotionnelle de son film aux Etats Unis qu'il juge "peu satisfaisante" pour ces mêmes raisons pécuniaires.

LIRE AUSSI: Oscars 2017: la campagne de promotion du film "Le Puits" n'a pas reçu le soutien financier nécessaire

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.