Huffpost Algeria mg

La mise en exploitation du Sheraton-Annaba, une perspective pour une formation qualitative dans la gestion hôtelière

Publication: Mis à jour:
SHERATON ANNABA
Faceboo/sheraton
Imprimer

La mise en exploitation de l‘hôtel Sheraton-Annaba ouvrait une perspective dans la formation des cadres et d’une main d’oeuvre qualifiés et professionnels pour la gestion des infrastructures hôtelières aux normes internationales, a affirmé le ministre de l‘Aménagement du territoire, du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelouahab Nouri lors de la cérémonie d'ouverture en présence de l‘ambassadrice de l‘Autriche à Alger, Franziska Honsowitz-Friessnigg.

Cette réalisation, inscrite dans le cadre des investissements publics décidés par l‘Etat et concrétisée par la société d'investissement hôtelier (SIH), "apporte une référence qualitative en matière des services dans le secteur du tourisme dans la ville de Bône la Coquette", ajoute le ministre.

Implanté au cœur du tissu urbain du centre ville, le Sheraton-Annaba est un "bijou architectural", affirme le ministre avant d'ajouter que "cette nouvelle infrastructure consolidait le parc hôtelier de la ville et contribuait à la promotion du tourisme d’affaires".

En marge de la mise en exploitation du Sheraton Annaba, les ministres Nouri et Talai ont présidé la cérémonie de signature de deux conventions paraphées entre la SIH et l‘Etablissement de gestion de services Aéroportuaires (EGSA)

D’une architecture moderne et élancée, mobilisant 13 milliards de dinars, la nouvelle infrastructure hôtelière est composée de 20 étages, deux sous-sols, un parking d’une capacité de 300 véhicules, des piscines et des espaces de détente, d’affaires et de loisirs.

Sheraton-Annaba s’étend sur 7 hectares dont 4 ha d’espaces verts et dispose de 201 chambres, 15 suites dont une présidentielle et 4 restaurants totalisant 700 couverts.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.