CITAL Annaba réalise 30% de taux d'intégration national

Publication: Mis à jour:
LARGETRAMWAYDESIDIBELABBES228
DR
Imprimer

L’usine d’assemblage et d’entretien des rames de tramway, Cital d’Annaba, est parvenue au mois de décembre courant à atteindre un taux d’intégration national de 30%, indique l'APS.

La mise en œuvre du plan d’intégration national par l’usine a démarré avec l’ouverture d’un atelier de fabrication d'équipements câblés, en juin 2016, dans le cadre d’un partenariat entre Hiolle industries, Arilec Annaba et Sofame, signataires d’un accord-cadre de cinq (5) ans.

Ce taux a été également obtenu grâce à l’intégration de pièces en composite, tôlerie et vitrage fournies par de petites et moyennes entreprises (PME) locales ou mixtes, dont la société locale El Kods de verrerie et Toyota Algérie pour la peinture.

Ces mêmes fournisseurs approvisionnent en pièces, outre l’usine, les quatre centres d’entretien ouverts à travers le pays et employant 90 techniciens, ayant bénéficié de stages de formation à l’usine Alstom en France, a-t-on ajouté.

Le taux d’intégration devra encore progresser avec l’entrée en activité dans "les prochains jours" de l’atelier de l’entreprise mixte Hiolle Algérie, implanté sur le même site de Cital.

Cet atelier produira les coffres électriques des rames, ont assuré les responsables de l’atelier.

Opérationnel depuis mai 2015, Cital dispose d’un plan de charge pour la production de 213 rames, dont 80 rames déjà assemblées se trouvent en phase de tests avant livraison.

Fruit d’un partenariat algéro-français, cette usine est détenue par les entreprises algériennes Ferrovial et l'Entreprise du métro d’Alger (EMA) et la société française Alstom.

"L’objectif présent est de développer dans la région d’Annaba un réseau de PME devant fournir les pièces entrant dans la fabrication des rames", selon la même source.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.