Huffpost Tunisie mg

La saga des crises continue à Nidaa Tounes: Le Comité du salut entre le renvoi et la revendication

Publication: Mis à jour:
HAFEDH CAID ESSEBSI
Amine Landoulsi/Anadolu Agency/Getty Images
Imprimer

Les six membres du Comité du salut au sein du mouvement de Nidaa Tounes – Ridha Belhadj, Boujemaâ Rmili, Khemaeis Kssila, Faouzi Maouia, Faouzi Elloumi et Ennaceur Chouikh – ont tenu une conférence de presse aujourd’hui lors de laquelle ils ont annoncé que leur Comité se chargera de la direction et de la gestion du mouvement en attendant la tenue de son premier congrès électif.

Selon Boujemaâ Rmili, le Comité du salut travaillera sans hiérarchie et ne créera aucun poste. Et d’ajouter que les concernés comptent envoyer des correspondances aux présidences de la République, du gouvernement et de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), aux partis politiques et aux différents organes médiatiques et ce afin que sa légitimité soit reconnue de tous.

De son côté, Ennaceur Choukih a déclaré que le Comité sera composé de douze personnes et qu’une cinquantaine des cadres du mouvement seront chargés de faire le suivi des différents travaux. Revenant sur la rencontre qui les a réunis, lundi dernier, avec des dirigeants du Mouvement projet pour la Tunisie (MPT) et des représentants de l’Union patriotique libre (UPL), Khemaeis Kssila a évoqué la possibilité de créer un nouveau Front politique démocratique, stratégique et modéré.

Cette annonce intervient le lendemain d’une déclaration importante faite par le membre de la commission juridique de Nidaa Tounes, Mourad Dallech, qui a annoncé que les dirigeants du Comité du salut pourraient être renvoyés du mouvement après la réunion de sa Commission du règlement intérieur.

Intervenant sur les ondes de la radio Express FM, la députée du bloc parlementaire de Nidaa Tounes, Leila Chettaoui a pour sa part estimé que ceux mêmes qui ont encouragé Hafedh Caïd Essebsi et qui l’ont soutenu lors du congrès de Sousse ne peuvent en aucun cas faire partie de la solution puisqu’ils représentent l’origine du problème. Par ailleurs, la députée a évoqué le possible retour de Walid Jalled et de Mustapha Ben Ahmed aux rangs de Nidaa Tounes.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.