Huffpost Maroc mg

Marche de protestation à Rabat contre la réforme des retraites

Publication: Mis à jour:
RABAT 14 DECEMBER
Marche de protestation à Rabat contre la réforme des retraites | DR
Imprimer

RÉFORME DES RETRAITES - C'est aujourd'hui, mercredi 14 décembre, que les employés de la fonction publique marocaine font grève, ou du moins une partie d'entre eux. L'appel avait été lancé il y a un mois, par la Coordination nationale contre la réforme des retraites (CNARR) pour protester contre cette dernière, adoptée en juillet dernier par la Chambre des représentants..

La grève, qui concerne la fonction publique, les institutions à caractère administratif et les collectivités territoriales, a été accompagnée d’une marche nationale à Rabat.

Dès 11 heures, des milliers de personnes ont répondu présents à l'appel de la CNARR, selon les chiffres avancés par les organisateurs, en se rassemblant devant Bab El Had pour marcher jusqu'au Parlement, a indiqué Rachid Lboukouri, membre de la commission nationale de la coordination, joint par le HuffPost Maroc.

Rachid Lboukouri a posté plusieurs vidéos de la marche sur les réseaux sociaux. Dans celles-ci, on peut voir un cortège important scandant des messages anti-réforme des retraites.

L'Union nationale des ingénieurs marocains (UNIM) et l'Union nationale des administrateurs marocains (UNAM) avaient annoncé leur participation à la grève en début de semaine.

Après un bras de fer qui aura duré plusieurs mois, et qui a opposé gouvernement et syndicats, les projets de lois relatives à la réforme des retraites ont été adoptés en juin dernier par la Chambre des conseillers, puis en juillet par la Chambre des représentants.

La réforme prévoit de relever l’âge de départ à la retraite à 63 ans en 2019, au lieu de 60 ans actuellement. Cette mesure sera appliquée de manière graduelle. Les salariés du secteur public qui auront atteint 61 ans en 2017 pourront prendre leur retraites, ceux de 62 ans en 2018 et enfin les fonctionnaires âgés de 63 ans en 2019. Les cotisations des fonctionnaires à la Caisse marocaine des retraites seront, elle, revues à la hausse, pour passer de 20% à 24%.

LIRE AUSSI: