Huffpost Tunisie mg

Une Saoudienne risque la mort pour une photo sans voile

Publication: Mis à jour:
MALEK EL SHEHIRI
TWITTER
Imprimer

L'Arabie Saoudite est un des pays où les femmes sont le plus opprimées.
Saoudiennes ou étrangères sur le sol saoudien, une femme est obligée de se couvrir les cheveux, mais quand cette jeune décide de défier cette loi sévère, elle est arrêtée par les forces de l'ordre pour "violation des moeurs".

Son crime est d'avoir posté une photo d'elle, sans "abaya", un habit traditionnel qui couvre le corps et sans "hijab" (voile), dans une rue de Riyadh, sur son compte Twitter "@AngelQShe", photo qui a été supprimé à la suite des événements.

Son histoire fait le tour des médias du monde entier. Malak Al-Shehri, identifiée, provoque ainsi des réactions mitigées. Entre ceux qui la soutiennent et ceux qui appellent à appliquer les pires châtiments sur elle.

malek shehiri

Légende: "A chaque fois il y en a une qui vienne provoquer la tentation. J'espère qu'elle va être emprisonnée et lapidée."

malek shehiri

Légende: "Dieu merci elle fut arrêtée! Elle n'a pas respecté la loi."

malek shehiri

Légende: "Tuez-la et jetez sa dépouille aux chiens."

Mais le Hashtag "#Pour_que_la_rebelle-Angel_Shehiri_soit_arrêtée" a été détourné par de nombreux internautes, qui appellent à la liberté et qui soutiennent Malek Shehiri, par l'ajout notamment du hashtag "#On_est_Malek_Shehiri". Nombreux et nombreuses sont ceux qui appellent à supprimer la loi 148.

malek shehiri

Légende: "Nos excuses Malek, tu n'es pas sortie nue, ce sont les hommes de ta société qui te voient nue, même si tu sors avec une abaya."

malek shehiri

Légende: "Une simple photo avec des vêtements discrets a suffi pour ressortir les "daech" qui sommeillent chez certains."

malek shehiri

Légende:"Que Dieu puisse nous cacher de CNN et BBC. Nos efforts pour montrer que "notre religion est tolérance" ne marchent plus."

malek shehiri

Légende: "Elle a enlevé son masque et vit comme une femme libre! Assez d'ignorance, Dieu seul a le droit de la juger."

Légende: "Enfin une femme normale dans les rues de l'Arabie Saoudite!"

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.