Double attentat à Istanbul, le bilan s'alourdit

Publication: Mis à jour:
ISTANBUL
A man prays outside the Besiktas football club stadium Vodafone Arena in Istanbul, Monday, Dec. 12, 2016. Turkey launched a full investigation and bury the dead Monday after two bombings in Istanbul killed dozens of people and wounded score others near Besiktas' stadium. Turkish authorities have banned distribution of images relating to the Istanbul explosions within Turkey.(AP Photo/Emrah Gurel) | ASSOCIATED PRESS
Imprimer

ATTENTAT - Le double attentat samedi soir près du stade de Besiktas à Istanbul a fait 44 morts dont 36 agents de la police anti émeute, a annoncé lundi le ministre de la santé Recep Akdag. Un précédent bilan faisait état de 38 tués dont trente policiers et huit civils.
Treize personnes ont depuis été arrêtées pour liens avec ce double attentat, a annoncé dimanche le ministre de l'Intérieur Süleyman Soylu.

Les "Faucons de la liberté du Kurdistan" revendiquent l'attentat

La première explosion, d'une voiture piégée, a visé la police anti émeute près de l'Arena Vodafone, stade de l'équipe de football de Besiktas, avant qu'un kamikaze ne se fasse exploser à moins d'une minute d'intervalle dans le parc de Maçka adjacent au stade.

Les "Faucons de la liberté du Kurdistan" (TAK), groupe dissident de la rébellion du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), ont revendiqué le double attentat d'Istanbul qui a également fait 155 blessés.

Le pays secoué par une série d'attaques terroristes

La Turquie a été secouée par plusieurs attaques attribuées à la rébellion du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et à l'organisation djihadiste Etat islamique. Ces derniers sont responsables de l'attaque la plus sanglante en date, un double attentat-suicide commis par des présumés djihadistes, qui avait fait, en octobre 2015, 103 tués devant la gare centrale d'Ankara.

En juin dernier, trois autres kamikazes présumés de l'EI ont tué 44 personnes dont 19 étrangers dans l'aéroport Ataturk d'Istanbul, théâtre de plusieurs attentats depuis le début de l'année.

En janvier dernier, attentat-suicide à Sultanahmet, quartier historique et touristique d'Istanbul, avait fait, un total de douze tués parmi un groupe de touristes allemands. Deux mois un autre attentat-suicide a été commis près de la place emblématique de Taksim faisant quatre tués.

LIRE AUSSI: Les photos des kamikazes de l'attentat de l'aéroport d'Istanbul diffusées