Décès du journaliste Mohamed Tamalt

Publication: Mis à jour:
MOHAMEDTAMALT
DR
Imprimer

Le journaliste Mohamed Tamalt est décédé ce dimanche 11 décembre 2016 au CHU Lamine Debaghine (Ex-Maillot), rapportent plusieurs médias.

Mohamed Tamalt était tombé dans le coma depuis plusieurs semaines, suite à une grève de la faim qu'il avait entamée après son arrestation le 26 juillet 2016, à l'aéroport Houari-Boumedienne.

Selon une déclaration de l'avocat Me Amine Sidhoum au journal électronique TSA, le défunt "était dans le coma, il y avait un verrouillage sur son dossier médical. On est au courant de rien. C’est ça le drame".

Dans une première réaction, l'ONG a exhorté les autorités algériennes à "ouvrir une enquête indépendante, approfondie et transparente sur les circonstances de la mort du journaliste Mohamed Tamalt, survenue aujourd’hui, 11 décembre, à l’hôpital Lamine Debaghine de Bab El Oued, où il avait été transféré suite à sa grève de la faim".

Selon la direction des prisons citée par la télévision Ennahar, le défunt avait été "victime il ya 10 jours d'un accident cardio-vasculaire suivi d'infections pulmonaires".

Mohamed Tamalt avait été accusé d'avoir porté atteintes aux symboles de l'Etat et au président Bouteflika, dans des publications partagées sur les réseaux sociaux, dont sa page Facebook.

Il avait été condamné à 2 ans de prison assortie d'une amende de 200.000 Da.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.