Huffpost Algeria mg

Accord historique: 11 producteurs non Opep acceptent de baisser leur production

Publication: Mis à jour:
OIL VIENA
Mohammed Al-Sada, Qatar's minister of energy and industry and president of OPEC, speaks during a news conference following the 171st Organization of Petroleum Exporting Countries (OPEC) meeting in Vienna, Austria, on Wednesday, Nov. 30, 2016. Oil rose the most in nine months after OPEC ministers were said to have forged a deal to cut production, sending stocks of energy producers and currencies of commodity-exporting nations higher. Photographer: Akos Stiller/Bloomberg via Getty Images | Bloomberg via Getty Images
Imprimer

Onze pays producteurs de pétrole non membres de l'Opep ont donné leur accord aujourd'hui à Vienne pour diminuer leur production de 558.000 barils par jour, s'associant au pacte de limitation conclu entre membres de l'Opep, en vue d'une remontée des prix, a annoncé l'Opep.

"Je suis heureux d'annoncer qu'un accord historique a été atteint", a déclaré le président de l'Opep et ministre qatari de l'Energie, Mohamed Saleh Al-Sada, à l'issue d'une réunion à Vienne en parlant d'une décision "historique".

La Russie sera le plus important de ces contributeurs et avait déjà annoncé qu'elle baisserait son offre de 300.000 barils par jour. Les autres pays à participer à l'effort seront le Mexique, le Kazakhstan, la Malaisie, le sultanat d'Oman, l'Azerbaïdjan, Bahreïn, la Guinée équatoriale, le Sud Soudan, le Soudan et Brunei, a ajouté M. Al-Sada.

L'accord sur 558.000 barils est un peu en retrait de l'objectif de 600.000 barils qu'avait annoncé l'Opep lors de sa dernière réunion du 30 novembre M. Al-Sada a précisé que le cartel allait continuer à travailler en vue de convaincre d'autres producteurs extérieurs à l'organisation de contribuer à ce pacte.

La rencontre avait débuté en milieu de matinée au siège de l'Opep, à Vienne, dans un climat d'optimisme. Le but était d'étendre l'accord de réduction de la production du cartel, conclu le 30 novembre, aux pays exportateurs hors de l'OPEP.

Le ministre algérien de l'Energie, Noureddine Boutarfa a exprimé vendredi soir à Vienne son optimisme de voir la réunion samedi des pays de l'Opep et non-Opep consolider l'accord d'Alger de baisse de la production, relevant la nécessité d'une coopération pour stabiliser le marché.

"Il est nécessaire pour les pays Opep et non-Opep de coopérer et de joindre leurs efforts pour stabiliser le marché pétrolier dans l'intérêt des producteurs et des consommateurs", a-t-il souligné dans une déclaration à l'issue de ses entretiens avec ses homologues de pays membres et non membres de l'Opep.

Une telle annonce était attendue par les analystes pour asseoir la crédibilité de l'organisation et de son engagement à limiter la production, afin que les cours, qui ont retrouvé des couleurs, ne retombent pas trop vite.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.