La manifestation "Sfax capitale de la culture arabe 2016" risque la paralysie

Publication: Mis à jour:
SFAX
Jaume Ollé
Imprimer

“Le retard du ministère des finances dans le non déblocage du budget restant alloué à la manifestation 'Sfax capitale de la culture arabe 2016' constitue une véritable crise aujourd’hui qui pourrait paralyser cet événement de taille” a déclaré au correspondant de l’agence tap, Houda Kchaou coordinatrice générale du comité exécutif de la manifestation.

Elle a, dans ce sens, précisé qu’une enveloppe de 3 millions de dinars a été accordée jusque là alors que le montant global est de 30 millions de dinars, soit seulement 10 pour cent du budget général alloué. Un montant qu’elle a qualifié de dérisoire pour une manifestation qui n’arrivera pas à ce rythme à poursuivre ses activités et à mettre en oeuvre sa programmation prévue jusqu’au mois de mars 2017.

Dans ce contexte, elle a tenu à signaler que la manifestation a accueilli depuis son démarrage plus de 1500 invités arabes et étrangers ce qui a permis de promouvoir le tourisme culturel tenant à rappeler que cet événement a jusqu’ici organisé plusieurs manifestations culturelles et artistiques internationales qui ont introduit une grande dynamique dans la région.

Outre les difficultés financières énormes au niveau de la programmation culturelle, la manifestation connait une véritable crise au niveau de la réalisation des projets d’infrastructure culturels prévus. Moyennant un coût de l’ordre de 20 millions de dinars, ces projets qui n’ont pas pu voir le jour, consistent en la transformation de la cathédrale en une médiathèque, l’aménagement de la plage Kerkennah en un espace d’activités culturelles et de loisirs ainsi que l’aménagement de l’école Husseinite et Fondouk El Haddadine, sans oublier les projets d’infrastructure routière programmés pour la région de Sfax.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.