Le directeur de l'ONEC, acquitté dans l'affaire des fuites du bac, démis de ses fonctions

Publication: Mis à jour:
COLLAGE
Capture d'écran
Imprimer

Le directeur de l'Office national des examens et concours (ONEC), Mohamed Amine Mebrek, a été démis de ses fonctions par décret présidentiel publié sur le Journal officiel N° 69 correspondant au 6 décembre 2016. Des directeurs de l'éducation de wilayas ont également été démis de leurs fonctions, appelés à d'autres postes.

Mohamed Amine Mebrek, directeur de l'Onec depuis décembre 2015, avait été mis en cause dans le scandale des fuites de sujets des examens de baccalauréat en juin 2016. Il avait été placé sous mandat de dépôt et le Procureur de la république près du tribunal Sidi M’hamed avait requis une peine de 4 ans de prisons, assortie d'une amende de 200.000 Da.

Relaxé parmi d'autres cadres de l'Office par le tribunal correctionnel de Sidi M’hamed, il vient ainsi d'être démis de ses fonctions.

"Par décret présidentiel du 15 Moharram 1438 correspondant au 17 octobre 2016, il est mis fin aux fonctions de directeur de l'office national des examens et concours, exercés par M. Mohammed Amine Mebrek", lit-on.

Dans un autre décret publié dans le même JO, il a été mis fin aux fonctions des directeurs de l'éducation Salah Chiheb de la wilaya de Batna, Lahbib Abidat, de la wilaya de Béjaïa, Abdelkader Benhaoued de la wilaya de Guelma, Mohamed Bouhali, de la wilaya de Mostaganem et Djilani Azzedine, de la wilaya de Ghardaïa, appelés à d'autres fonctions.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.