Huffpost Tunisie mg

Tunisie: Le bloc Démocratique ne votera pas la Loi de Finances 2017

Publication: Mis à jour:
TUNISIA ASSEMBLY
Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

Le bloc parlementaire Démocratique ne va pas voter le projet de loi de Finance 2017 (LF 2017), a annoncé le président du bloc Ghazi Chaouchi, dans une déclaration accordée, ce jeudi 8 décembre 2016, à Mosaique FM.

Ce projet de loi n’inclut pas d’inspiration réformiste, a estimé M. Chaouachi. Il a expliqué que la LF2017 comporte des confusions qui pourraient provoquer des tensions sociales notamment en frappant de plein fouet certains secteurs.

“Ce projet de loi ne peut pas se dégager d’un gouvernement d’Union nationale qui tente de sauver le pays,” a-t-il martelé en ajoutant qu’il envisage de faire recours quant à un certain nombre d’articles jugés inconstitutionnels, et ce après la concertation des partis s'opposant à cette loi.

Ce projet de loi a suscité un grand débat et a fait l’objet de plusieurs protestations de la part d'un nombre d’organisations et de corps de métiers tels que les avocats qui observent depuis mardi une grève ouverte qui sera suivie par la grève des pharmaciens le 14 décembre 2016.

Les objectifs de la LF 2016 se focalisent sur la promotion de l'investissement, l’encouragement de l’initiative privée ainsi qu’une répartition équitable des charges fiscales entre les différents contribuables.

Le projet de la LF, au titre de l’exercice 2017, comporte 79 articles, dont six ont été rejetés, notamment ceux relatifs à la levée du secret bancaire et l’imposition d’un droit sur les piscines privées ainsi que l’ajout de l’article 64 relatif au renforcement des établissements de la presse écrite tunisienne.

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a entamé, aujourd’hui, l’examen du projet de LF 2017 qui devrait être adoptée le 10 décembre 2016, selon les délais constitutionnels.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.