Huffpost Maroc mg

Le comité de pilotage de la COP22 accuse une agence de s'approprier la com' de l'évènement

Publication: Mis à jour:
COP22
A member of Moroccan security stands guard next to flags of participating UN member states, on the entrance to the COP22 village, a day ahead of the opening ceremony, in Marrakesh, Morocco, Sunday, Nov. 6, 2016. The Climate Conference, known as the COP22, starts Monday in Marrakech. (AP Photo/Mosa'ab Elshamy) | ASSOCIATED PRESS
Imprimer

COMMUNICATION- Ce n'est pas la première tentative d'intox entourant la COP22 : bien des mois avant le début de la conférence sur le climat, les différents protagonistes qui ont soumissionné au méga-appel d’offres pour l’organisation de la COP22 n’avaient pas ménagé leur peine pour tenter de l’emporter, en diffusant rumeurs et intox.

Cette fois, l'intox survient a posteriori. Dans un communiqué diffusé ce jeudi 8 décembre, le comité de pilotage de la 22ème conférence de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques qui a eu lieu à Marrakech du 7 au 18 novembre, "s'étonne de la publication les 1er et 2 décembre derniers, d'un encart publicitaire au titre troublant: 'l'Agence Publics et ESL Agence Publics Maroc au cœur de la COP22'".

Selon le communiqué, "l'Agence Publics présente des données inexactes, quand elles ne sont pas tendancieuses", sur sa contribution à la COP22.

Ainsi, l'agence "affirme avoir élaboré la feuille de route de la COP22 dès 2015. Ceci est faux. La feuille de route de la COP22 ainsi que l’ensemble des documents stratégiques du comité de pilotage ont été élaborés par les membres de ce même comité et leurs équipes, et nulle autre partie extérieure", lit-on dans le communiqué.

"Quelle que soit l'entité avec laquelle l'Agence Publics a pu travailler avant que ne soit mis en place le Comité de pilotage en charge de l'organisation de la COP22 le 11 février 2016, cela n'a concerné ni de près ni de loin la mission du comité de pilotage, qui n'a d'ailleurs jamais eu à traiter avec l'Agence Publics sur ce sujet", poursuit le comité de pilotage de la COP22.

Par ailleurs, la publicité affirme que l'Agence Publics et ESL agence Publics "ont également reçu pour mission de concevoir et organiser la participation des parties prenantes à l'événement: conception et réalisation de pavillons,organisation de side events, accompagnement stratégique, communication et relations presse".

"Quels que soient les mandats qui ont pu leur être attribués par des départements ou opérateurs publics ou privés, marocains ou étrangers, ils l'ont été dans le cadre du groupement qui a remporté l'appel d'offre pour l'aménagement de Bab Ighli", rappelle le comité de pilotage de la conférence sur le climat, qui indique qu'il "s'agissait de fournir des prestations sur une base commerciale aux exposants et organisateurs d'événements, notamment. Il n'y a donc là aucune « mission" confiée. Tout comme il ne saurait y avoir la moindre ambiguïté sur l’organisation de toutes les activités de la zone verte et du Pavillon Maroc au sein de la zone bleue, ni sur la gestion de la communication et de la relation avec la presse pour lesquelles le comité de pilotage de la COP22 a élaboré sa propre stratégie et l'a mise en oeuvre avec ses agences partenaires pour l’accompagnement stratégique, la communication institutionnelle, les relations presse aussi bien au niveau national qu'international, la communication digitale et la réalisation de mini-documentaires."

LIRE AUSSI: