Huffpost Algeria mg

Ericsson Mobility : Forte croissance de la 4G en Afrique et Moyen-Orient d'ici 2022

Publication: Mis à jour:
ERICSSON MOBILITY
DR
Imprimer

Le dernier "Rapport sur la Mobilité" d’Ericsson prévoit un rapide développement de la 5G en 2022 dans le monde, en particulier aux USA. Mais le document note également une très forte croissance de la 4G dans la région Moyen-Orient et Afrique.

Le nouveau Rapport Ericsson sur la mobilité prévoit 550 millions d’abonnements à la 5G à l’horizon 2022, soit un peu plus de deux ans après le début de lancement des réseaux cette nouvelle génération de la technologie mobile. "En 2022, 25 % de tous les abonnements souscrits en Amérique du Nord concerneront la 5G", contre 10% en Asie-Pacifique.

Mais pour la région Afrique et Moyen-Orient (AMO), c’est la 4G (LTE) qui connaitra le plus fort taux de croissance, même si la 3G (WCDMA/HSPA) restera dominante en terme de nombre d’abonnements. "Entre 2016 et 2022, le Moyen-Orient et l’Afrique connaîtront une évolution considérable, dans une région où la majorité des abonnements porte aujourd’hui sur des connexions GSM/EDGE, pour devenir une région où 80 % de tous les abonnements concerneront des réseaux WCDMA/HSPA et LTE".

En effet, selon les graphiques qui accompagnent le rapport d’Ericsson, la part de la 2G (GSM/EDGE) en région AMO passera de 65% en 2016 à environ 20% en 2022, soit trois moins en six ans. Ainsi, la part de la 3G passera de 30% à 50% du nombre d’abonnements mobiles. Quant à la 4G, qui représentera 5% des abonnements mobiles à la fin de cette année, se hissera à plus de 25% à l’horizon 2022.

Dans les autres régions du monde, la part de la 4G LTE sera de l’ordre de 50% en Asie-Pacifique, 55% en Amérique Latine, 70% en Europe centrale et de l’est, 90% en Europe de l’ouest (+5% pour la 5G), et 65% en Amérique du nord. A noter que dans cette dernière région, la part de la 4G restera sensiblement la même (65%) entre 2016 et 2022. C’est plutôt la 3G qui cèdera plus de 80 de sa part de marché à la 5G qui atteindre 25% en 2022.

Forte croissance de la data mobile

Au 3e trimestre 2016, le parc mondial d’abonnements mobiles a augmenté de 84 millions, "atteignant un total de 7,5 milliards, soit un taux de croissance d’environ 3 % d’une année sur l’autre". Parmi ces 84 millions de nouveaux abonnements, 15 millions ont été enregistrés en Afrique, soit autant qu’en Inde. "Les abonnements au haut débit mobile enregistrent une croissance d’environ 25 % par an, avec une augmentation d’environ 190 millions au seul 3e trimestre 2016. Le nombre total d’abonnements haut débit mobile se situe désormais à environ 4,1 milliards », ajoute le rapport d’Ericsson.

Par ailleurs, cette hausse en nombre d’abonnements, et la domination de la 3G et la 4G, a permis une importante croissance du trafic de données mobiles, "en s’appuyant sur le nombre d’abonnements pour smartphones et sur l’augmentation du volume moyen de données par abonnement, qu’alimentent surtout les contenus vidéo".

"Un trafic vidéo mobile prépondérant"

Les données du rapport d’Ericsson montrent que le trafic de la vidéo sur mobile "devrait connaître une croissance annuelle de 50 % jusqu’en 2022, soit 75 % de l’ensemble du trafic de données mobiles". "Les réseaux sociaux représentent le deuxième trafic de données en volume après la vidéo, avec des prévisions de croissance annuelle de 39 % au cours des six prochaines années". A cela s’ajoute la diffusion « live » sur les médias sociaux via les applications de streaming vidéo. Aux Etats-Unis, 20% des utilisateurs de smartphone expriment un "intérêt à l’égard de la diffusion de live vidéo". Et "les utilisateurs de smartphones sont deux fois plus nombreux dans des marchés à forte croissance comme l’Inde, l’Indonésie, le Brésil et Oman, qui montrent un vif intérêt pour ce type d’applications".

Quant à l’Internet des Objets (IoT), Ericsson estime à "29 milliards d’objets connectés" qui "devraient être en service à l’horizon 2022, dont environ 18 milliards directement liés à l’IoT". Avec une prévision de 22 millions d’abonnés à la 5G en 2022, la région Afrique et Moyen-Orient comptera plus de "45 millions de objets connectés cellulaires, contre 10 millions en 2016", ajoute le rapport.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.