Huffpost Maroc mg

Le Maroc aura son pavillon au Midest de Paris

Publication: Mis à jour:
INDUSTRIE
Imprimer

MADE IN MOROCCO - Le Maroc prend part, à partir de ce mardi 6 décembre, à la 46e édition du Midest, à Paris. Le salon, entièrement consacré à la sous-traitance industrielle, se poursuivra jusqu'au 9 du même mois.

La participation marocaine à l'événement est organisée par le Centre de promotion des exportations, Maroc Export, en collaboration avec la Fédération des industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques (FIMME). L'objectif est de promouvoir au niveau international, l’offre industrielle marocaine dans les secteurs de l’électronique, la fonderie, la transformation du plastique et la machinerie.

Cette participation a également pour but de développer et favoriser la compétitivité internationale des entreprises industrielles et leur expansion sur les marchés extérieurs.

Au centre du dynamisme économique marocain, le secteur métallurgique, mécanique et électromécanique regroupe des industries phares. Grâce à la diversité de leurs activités et métiers, ces industries interviennent dans tous les programmes structurants du pays.

Plusieurs écosystèmes lancés

Les écosystèmes lancés cette année, qui concernent les filières de la valorisation des métaux cuivre et aluminium, les nouveaux métiers "machines agricoles et bicyclettes" et le travail des métaux, ont pour but de relever les défis qui se présentent au secteur, notamment la forte concurrence à laquelle sont exposées les entreprises, le développement des filières en aval, l’amélioration de la culture d’innovation et de l’export.

Les industries mécanique et métallurgique ont un rôle primordial dans la chaîne de sous-traitance, d’approvisionnement et d’équipement de l’ensemble des branches industrielles. La mise en place de ces écosystèmes donnera un nouvel élan de développement pour le secteur.

Ces écosystèmes permettront de mettre à profit les innombrables opportunités qui s’offrent au secteur, dont la substitution des produits importés par la valorisation de matières premières locales issues du recyclage.

A terme, la mise en œuvre des écosystèmes lancés contribuera à créer près de 13.340 emplois,1,7 milliard de dirhams de valeur ajoutée additionnelle, 11 milliards de dirhams de chiffre d’affaires additionnel, 2 milliards de dirhams d’investissement et 2,3 milliards de dirhams de gain en termes de balance commerciale.