Le film "Apatride" de Narjiss Nejjar portera sur l'expulsion des Marocains d'Algérie en 1975

Publication: Mis à jour:
APATRIDE NARJISS NEJJAR
Le film "Apatride" de Narjiss Nejjar portera sur l'expulsion des Marocains d'Algérie en 1975 | Twitter
Imprimer

CINÉMA - La réalisatrice de "L'amante du Rif" et "Les yeux secs" s'apprête à sorti un nouveau film. Selon le magazine américain Variety, Narjiss Nejjar s'attaque dans "Apatride" à un pan sensible de l'histoire marocaine: l'expulsion de 45.000 Marocains d'Algérie en décembre 1975.

La productrice du film, Lamia Chraibi, présente au Festival international du film de Marrakech, a livré quelques détails au magazine spécialisé sur ce nouveau long métrage. "Apatride" suit le parcours d'une femme de 35 ans, hantée par une enfance déchirée par cet exil forcé qui a séparé de nombreuses familles maroco-algériennes.

L'héroïne, qui avait douze ans lorsqu'elle a fui au Maroc avec son père, laissant sa mère seule en Algérie, a grandi avec une obsession: revenir en Algérie et retrouver sa mère.

"Conçu comme une fable, le film est destiné à entrer en résonance avec les conflits contemporains dans de nombreuses régions du monde (du Moyen-Orient à l'Asie occidentale)", confie la productrice. "Le film montre les conséquences psychologiques profondes de ces tragédies sur les victimes qui se sentent souvent exclues".

Les acteurs Aziz El Fadili ("La Brigade"), Avishay Benazra ("L’orchestre de minuit") et Julie Gayet ("Quai d’Orsay") figurent au casting. L'équipe du film avait notamment tourné à Moulay Bousselham en mai dernier.

Le film, co-production franco-marocaine (Moon&Deal et La Prod), a reçu des subventions du Maroc et du Doha Film Institute, et sera présenté la semaine prochaine à la Dubai Film Connection.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Dix films cultes marocains
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction