Huffpost Algeria mg

Mort de Mohamed Tahar Fergani à Paris à l'âge de 88 ans

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le chanteur, violoniste et compositeur du malouf constantinois Mohamed Tahar Fergani est décédé ce mercredi 07 décembre 2016 à Paris (France) à l'âge de 88 ans, des suites d'une longue maladie, annonce le ministre de la Culture sur sa page Facebook.

Cheikh Hadj M'Hamed Tahar Fergani, le maître du incontestable du malouf, est né le 9 mai 1928 à Constantine d'une famille artistique connu dans la capitale de l'Est algérien.

Fils de Hamou Fergani, également chanteur de malouf, il est formé dès son jeune âge aux instruments andalous.

Il débute ses premiers pas dans la musique avec un penchant pour la musique orientale dans l'ensemble Touloul El Fajr avant de revenir au malouf, sous les ordres de Cheikh Hassouna et Cheikh Baba Abid.

Avec sa voix exceptionnelle, Mohamed Tahar Fergani est l'un des rares chanteurs à interpréter des compositions sur quatre octaves. Le défunt avait créé sa propre troupe et école musicale.

Celui que l'on surnommait le maître du malouf interprétait aussi le Mahjouz, Zjoul et le Hawzi. De son immense répértoire qui compte plus de 100 enregistrements on se souviendra certainement de Ya Dhalma, Constantine, Galou laarab Galou et Achiq mamhoune pour ne citer que ses plus grands succès qui l'ont fait connaître de génération en génération d'amateurs du malouf.

LIRE AUSSI:

A la rencontre du phare de Constantine, Cheikh Hadj M'Hamed Tahar Fergani

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.