Huffpost Algeria mg

Le rapatriement d'Algériens en situation irrégulière se fait en "bonne intelligence" avec beaucoup de pays, Sellal

Publication: Mis à jour:
SELLAL
Belgian Prime Minister, Charles Michel (L) meets with Algerian Prime Minister Abdelmalek Sellal upon his arrival at the International Houari Boumediene airport outside the capital Algiers on December 6, 2016. / AFP / RYAD KRAMDI (Photo credit should read RYAD KRAMDI/AFP/Getty Images) | AFP via Getty Images
Imprimer

Le rapatriement d'Algériens, se trouvant en situation irrégulière à l'étranger, se fait en "bonne intelligence" et "parfaite coordination" avec beaucoup de pays, notamment la Belgique, en veillant à "la dignité des personnes", a indiqué mercredi à Alger, le Premier ministre, Abdemalek Sellal.

"En ce qui concerne la réadmission (des Algériens en situation irrégulière), nous faisons cela avec beaucoup de pays, en bonne intelligence et en parfaite coordination, sans difficulté. Pour nous, l'essentiel c'est de veiller à la
dignité des personnes", a déclaré M. Sellal, lors d'un point de presse, animé avec son homologue belge, Charles Miche, en visite de travail en Algérie.

M. Sellal a ajouté que "pour nous, c'est éminemment important, de veiller à la dignité des personnes", soulignant que pour "le reste, il se fera dans le cadre de la réglementation en vigueur".

Le Premier ministre a souligné que "nous n'avons pas de difficulté (...) et il y a un travail qui se fait entre les services des polices des deux pays, chargés de travailler en bonne intelligence".

"Nous avons des capacités techniques et des bases de données (...), on travaille en toute légalité, dans le strict respect des personnes, il ne devrait pas y avoir de difficultés ni de problèmes sur ce plan", a-t-il soutenu.

"Nous sommes intransigeants en matière de lutte antiterroriste et nous veillons à coordonner avec tous les pays, y compris la Belgique, pour qu'on s'entraide et je crois que les choses marchent très bien et continueront à bien
marcher dans le strict respect mutuel des réglementations et surtout des personnes", a-t-il ajouté.

M. Sellal a souligné qu'il y avait, partant des données des autorités belges, 35.000 algériens en situation régulière en Belgique, soutenant que "globalement, ils se comportent correctement".

"Nous avons discuté et ça fait plusieurs années qu'on le fait. On fait beaucoup de chose mais peut être que ça ne se voit pas", a-t-il encore dit, soulignant qu'il y a une "entente parfaite" sur le respect réciproque dans le domaine de la circulation des personnes.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.