Seuls 0.1% des élèves algériens sont "très performants" en sciences et mathématiques

Publication: Mis à jour:
STUDENTS ALGERIA
TO GO WITH AFP STORY IN FRENCH 'Education-Maghreb-UN' A Tunisian teacher explains a lesson to her students in the classrom of a primary school in Tunis 23 January 2008. According to a UN (United Nations) objective, Tunisia and Algeria should guarantee education for all by the year 2015. AFP PHOTO FETHI BELAID (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images) | FETHI BELAID via Getty Images
Imprimer

Seuls 0.1% des élèves algériens sont "très performants" en sciences, mathématiques et compréhension de l'écrit, selon des chiffres de l'édition 2015 du rapport du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE).

Le PISA évalue chaque trois ans dans le monde les "connaissances et les compétences essentielles" des élèves âgés de 15 ans qui leur permettent de participer pleinement à la vie de nos sociétés modernes.

Dans sa dernière édition, le PISA note que 61.1% des élèves algériens sont "peu performants" en sciences, mathématiques et compréhension de l'écrit. L'Algérie enregistre un score de 376 points en matière de qualité d'enseignement des sciences, loin derrière la moyenne de l'OCDE de 493 points.

Le pays ne fait pas mieux en compréhension de l'écrit, atteignant ces trois dernières années un score de 350, derrière la même moyenne fixée par cette organisation.

L'Education nationale enregistre également un retard en matière d'enseignements des mathématiques, puisque son score de 360 points reste toujours loin de la moyenne de 490. Des chiffres qui rappellent les résultats de l'enquête du Conseil des Lycées algérien auprès des enseignants de mathématiques dans le secondaire en juillet 2015, où seulement 10% des élèves ont été qualifiés de "bons" tandis que 70% autres de "faibles".

Le rapport PISA, plus précis, rajoute ainsi que seulement 0.1% des élèves algériens sont "très performants" dans l'un des trois critères alors que 61.1% sont "peu performants". En matière de compréhension de l'écrit, le déficit semble encore plus grave, selon un schéma publié sur le site de l'OCDE.

LIRE AUSSI: Une enquête du Conseil des Lycées : les 10% qui cachent la forêt de l'échec du système éducatif

Les filles plus attirées par les sciences

Tout comme l'enquête du Conseil des Lycées, ce rapport PISA relève certains facteurs extérieurs au système éducatif qui impactent la qualité de l'enseignement et de l'apprentissage. Les facteurs sociaux ne semblent pas impacter lourdement la qualité de l'enseignement. Toutefois, le statut social des parents favorise légèrement l'écart de performance entre les élèves issus de milieux défavorisés et favorisés.

Seulement 26% des élèves algériens de 15 ans envisageant de faire une profession scientifique. Les mêmes chiffres démontrent que les filles (29.2) sont plus motivées que les garçons (23.1). Toutefois, la probabilité que les garçons envisagent d'exercer une profession scientifique est assez élevée, de 0.8/1.1, estime PISA.

Un écart de performance est également noté dans les trois domaines. Il semble plus accentué en sciences et en compréhension de l'écrit au profit des filles qu'en mathématiques.

Les élèves tunisiens plus doués, les Singapouriens en tête

Selon le comparatif du rapport PISA, la Tunisie, seul autre pays maghrébin intégré dans cette étude, enregistre de meilleures performances que l'Algérie. Les étudiants tunisiens réalisent ainsi de meilleurs résultats en sciences, mathématiques et compréhension de l'écrit.

Le taux des éléments "très performants" est plus élevé tandis que les élèves "peu performants" sont moins présents dans les établissements tunisiens.

Néanmoins, les facteurs sociaux impactent fortement la qualité de l'enseignement en Tunisie, creusant même un écart de performance entre les élèves issus de milieux défavorisés et favorisés, selon l'OCDE.

A noter que Singapour arrive en tête du classement PISA 2015 avec les meilleures moyennes en sciences, maths et compréhension de l'écrit. Le pays est suivi de près par le Japon, l'Estonie, la Finlande et le Canada.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.