La Tunisienne Fawzia Zouari, lauréate du prix des 5 continents de la Francophonie pour son livre "Le corps de ma mère"

Publication: Mis à jour:
FAWZIA ZOUARI
Louis MONIER via Getty Images
Imprimer

L'auteur Franco-tunisienne Fawzia Zouari a remporté mardi 6 décembre, le prix des 5 continents de la Francophonie 2016, organisé par l'Organisation Internationale de la Francophonie pour son livre "le corps de ma mère".

Créé en 2001, ce prix consacre "un texte de fiction narratif (roman, récit, nouvelles) d’un écrivain témoignant d’une expérience culturelle spécifique enrichissant la langue française" et se veut mettre "en valeur l’expression de la diversité culturelle et éditoriale de la langue française sur les cinq continents".

Le Jury composé de Gustave Le Clezio (prix Nobel de Littérature) en sa qualité de président, de Lise Bissonnette (Canada-Québec), Ananda Devi (Maurice), Hubert Haddad (Tunisie-France), Monique Ilboudo (Burkina Faso), Paula Jacques (France-Égypte), Vénus Khoury-Ghata (Liban), Pascale Kramer (Suisse), René de Obaldia (Hong-Kong), Lyonel Trouillot (Haïti) ainsi que le lauréat de l’édition 2015, In Koli Jean Bofane (RD Congo) a fait de la Tunisienne sa lauréate.

Elle succède ainsi au Congolais In Koli Jean Bofane pour son roman "Congo Inc. le testament de Bismarck.

Il ne s'agit pas de la première fois qu'un auteur d'origine tunisienne remporte ce prix. Hubert Haddad, né à Tunis, avait remporté ce prix en 2008 pour son livre "Palestine".

Né au Kef, Fawzia Zouari est une romancière et journaliste franco-tunisienne, et est l'auteure de "La deuxième épouse", "Ce voile qui déchire la France", "Sous le jasmin, les pavés". Son dernier livre "Le corps de ma mère" paru le 24 mars 2016 a été un succès dans les librairies.

Dans ce livre, la narratrice dévoile sa relation avec sa mère. Véritable récit familial, ce livre revient sur la difficulté de la narratrice de parler de sa mère et de percer l'énigme de cette femme rétive aux confidences et à la tendresse.

zouari

LIRE AUSSI: Aujourd'hui, maman n'est pas morte

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.