Plus de 90 migrants dont 29 algériens secourus au large des côtes espagnoles

Publication: Mis à jour:
MIGRANTS SECOURUS EN ESPAGNE
A group of migrants arrive on a Spanish coast guard vessel into the southern Spanish port of Malaga on August 31, 2016 after an inflatable boat carrying 52 Africans, nine of them women, was rescued by the Spanish coast guard off the Spanish coast. / AFP / JORGE GUERRERO (Photo credit should read JORGE GUERRERO/AFP/Getty Images) | JORGE GUERRERO via Getty Images
Imprimer

Quatre-vingt-douze migrants dont 29 Algériens ont été secourus samedi 03 décembre au large des côtes espagnoles alors que vingt-deux autres ont été découverts dans un camion à l'entrée de l'enclave espagnole de Mellila au Maroc, selon les service de sauvetage en mer et la Garde civile.

Selon les services de sauvetage en mer, les migrants secourus en mer voyageaient à bord de cinq embarcations précaires. Soixante-trois sont originaires d'Afrique subsaharienne, mais leurs nationalités n'ont pas été précisées, et 29 sont algériens. Les migrants ont été pris en charge par la Croix-Rouge, en attendant leur remise à la police nationale espagnole.

Trois de ces sauvetages ont été réalisés grâce à la participation de navires de commerce qui ont répondu à l'appel de détresse lancé par les passagers des embarcations, ont souligné les services de secours en mer.

De leur côté les gardes côtes algériens ont annoncé vendredi 02 décembre avoir intercepté seize candidats à l’émigration clandestine au large des Andalouses du côté de Aïn El Turckà Oran.

Parmi les seize candidats à l’émigration clandestine, 14 sont de nationalité algérienne et deux subsahariens. Ils étaient à bord d’un pneumatique, ont été interceptés, à 8 heures du matin, à 4 milles, des Andalouses, lors d’une patrouille des gardes côtes d’Oran et de Beni-Saf, a-t-on précisé de même source.

Ces "harragas" qui s’apprêtaient à rejoindre les côtes espagnoles, profitant de la bonne météo, avaient pris la mer à 2 heures du matin à bord d’un pneumatique, à partir des côtes proches de Madagh (Aïn El Kerma), a encore ajouté la même source indiquant qu'ils ont été présentés aux services de la Gendarmerie nationale par la suite.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.