Huffpost Algeria mg

L'Iran promet de répondre à la prolongation des sanctions américaines

Publication: Mis à jour:
BAHRAM GHASEMI
TEHRAN, IRAN - AUGUST 22: Iran's Foreign Ministry Spokesman Bahram Ghasemi delivers a speech during a press conference at Foreign Ministry building in Tehran, Iran on August 22, 2016. (Photo by Fatemeh Bahrami/Anadolu Agency/Getty Images) | Anadolu Agency via Getty Images
Imprimer

L'Iran a promis vendredi qu'il répondrait à la décision du Congrès américain de prolonger pour 10 ans des sanctions à son encontre, jugeant qu'elle était contraire à l'accord sur le nucléaire.

Comme cela a déjà été dit à plusieurs reprises par les responsables iraniens, le récent projet de loi voté par la Chambre des représentants et le Sénat pour renouveler les sanctions contre l'Iran va à l'encontre du JCPOA (acronyme en anglais de l'accord historique signé en juillet 2015 avec six grandes puissances, ndlr), a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Bahram Ghasemi.

L'Iran a prouvé qu'il respecte ses engagements internationaux, mais il a aussi des réponses adéquates pour toutes les situations, a-t-il prévenu.

Le Sénat américain a voté à 99 voix pour, zéro contre, afin de prolonger des sanctions qui ne sont pas liées à l'accord sur le nucléaire iranien adopté mi-2015. La Chambre des représentants américaine avait déjà voté en novembre une prolongation de ces sanctions pour 10 ans. Le texte doit à présent être signé par Barack Obama.

Le président américain devrait endosser cette mesure, selon un responsable de la Maison Blanche. Le régime actuel de sanctions devait s'achever à la fin de cette année.

Les Etats-Unis ont suspendu les sanctions anti-iraniennes liées au nucléaire, mais en imposent d'autres liées au "non-respect des droits de l'Homme par Téhéran, à son soutien au terrorisme au Moyen-Orient et à son programme de missiles balistiques".

L'ensemble des sanctions américaines, imposées depuis 1996, est renouvelé tous les 10 ans.

Mais pour certains, cette mesure va à l'encontre de l'esprit de l'accord, en vertu duquel Téhéran a limité son programme nucléaire en échange d'une levée de sanctions imposées par les Etats-Unis et d'autres pays. Le texte pénalise le secteur bancaire iranien ainsi que les industries de l'énergie et la défense.

Le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, Ali Akbar Salehi, a affirmé que la loi sur les sanctions américaines existe mais son effet a été neutralisé pour l'instant par le président américain.

Si elle redevient opérationnelle, ce serait là une claire violation, a-t-il déclaré à la télévision iranienne.

Le guide suprême iranien Ali Khamenei avait prévenu le 23 novembre que l'Iran réagirait certainement à une prolongation des sanctions américaines.

Si les sanctions américaines sont prolongées pour 10 ans, c'est assurément une violation de l'accord sur le nucléaire iranien et les Américains doivent savoir que la République islamique d'Iran réagira certainement à cela, avait-il déclaré dans un discours.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.