Huffpost Algeria mg

Baccalauréat 2017: début des épreuves à 9h et deux matières par jour

Publication: Mis à jour:
15241167_659594460868467_1202711271711240502_N
Facebook/EducationAlgerie
Imprimer

La ministre de l'Education nationale, Mme Nouria Benghebrit a annoncé, jeudi à Alger, que le nombre de matières prévues lors des examens du baccalauréat a été réduit à "deux par jour". Les examens débuteront à 9h au lieu de 8h et les pauses entre deux matières seront prolongées à 01H30, rapporte l'APS.

Evoquant les mesures prises au profit des candidats au baccalauréat pour la session 2017 lors d'une rencontre avec les élèves du lycée sportif de Kouba, Mme Benghebrit a fait savoir que le nombre des matières prévues lors des examens du baccalauréat a été réduit à deux par jour au lieu de trois et que les examens débuteront à 9h au lieu de 8h.

Il a été décidé de prolonger la pause entre deux examens à 1h30 au lieu de 30 mn et de réduire de 30 mn la durée de chaque examen en attendant de conformer ce dernier aux nouveaux horaires, a indiqué la ministre.

Pour accompagner les élèves et leur assurer toutes les conditions de réussite notamment ceux des classes d'examen, des adresses électroniques seront créées pour leur faciliter l'accès au site de l'Office national d'enseignement et de formation à distance (ONEFD) qui propose des cours de soutien gratuitement.

Lors de cette rencontre à laquelle ont pris part des cadres et des inspecteurs du secteur, Mme Benghebrit a noté les propositions et préoccupations des élèves notamment celles liées à l'aspect pédagogique.

La ministre a rappelé, dans ce cadre, les réformes adoptées concernant l'organisation des examens du baccalauréat qui seront progressivement appliquées notamment en ce qui concerne l'évaluation continue.

Mme Benghebrit a appelé les élèves à "se référer uniquement au site électronique officiel du ministère de l'éducation" et à ne pas prendre en compte les informations publiées par d'autres sites.

Concernant la réduction de la durée des vacances, la ministre a réaffirmé que l'objectif consistait à atteindre 34 semaines d'études au lieu de 26 actuellement, indiquant que le système actuel (26 semaines) a des répercussions négatives notamment la hausse du taux d'échec à l'université en raison du non parachèvement des programmes des classes d'examen.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.