Huffpost Algeria mg

OPEP: La proposition algérienne adoptée à Vienne

Publication: Mis à jour:
OPEC VIENA
OPEC Secretary General Nigerian Mohammed Barkindo (R), the Chairman of the OPEC Board of Governors Algerian Mohamed Hamel (L) and the President of the Organisation of Petroleum Exporting Countries (OPEC) Mohammed bin Saleh al-Sada (C) attend a meeting of the Organization of the Petroleum Exporting Countries, OPEC, at the OPEC headquarters in Vienna, Austria on November 30, 2016.OPEC sought to defy expectations and finalise a deal reducing its oil output for the first time in eight years, in an e | HERBERT NEUBAUER via Getty Images
Imprimer

La proposition algérienne de baisse de la production soumise à la réunion ministérielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a été adoptée mercredi à Vienne, a appris mercredi l'Agence de presse algérienne.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a conclu son premier accord de réduction de la production depuis 2008, apprend-on mercredi d'une source du cartel. Selon cette source, l'accord entre les 14 pays de l'Opep est conforme à l'accord de principe bouclé en septembre à Alger.

Cette proposition retenue comme base de travail par le Haut comité d'experts de l'organisation porte sur une réduction d'environ 1,1 million de barils par jour à opérer par les pays de l'OPEP.

Les membres de l'Opep se penchent en ce moment sur la rédaction du communiqué final de la réunion tenue à huis clos, précise cette source.

Annoncé fin septembre par le cartel, cet accord est très attendu des marchés. En limitant la production de ses membres et de ses partenaires, il permettrait de mettre fin à la surabondance de l'offre a fait chuter les prix.

Il y aura une réduction de production acceptée par tout le monde avec des quotas et selon les pays, a affirmé avant la réunion le ministre algérien de l'Energie Noureddine Boutarfa.


Une conférence de presse est prévue à la fin des travaux.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.