Huffpost Algeria mg

Conférence de Hammamet : Quand Britanniques et Nord-Africains parlent d'avenir

Publication: Mis à jour:
CONFRENCE DE HAMMAMET
Khaled Drareni
Imprimer

Elle en est à sa cinquième édition, et elle réunit toujours autant de participants chaque année. La Conférence de Hammamet s’est déroulée les 24, 25 et 26 novembre dans la station balnéaire tunisienne en présence de plus de 100 délégués venus de Grande-Bretagne et des cinq pays d’Afrique du Nord.

La série de conférence Hammamet est un programme unique du Royaume Uni et les pays d'Afrique du Nord comprenant des événements et des discussions dirigées par le British Council. Elle permet, selon ses concepteurs, à une partie du courant le plus influent et leaders et faiseurs d'opinions émergentes de l'Algérie, l'Egypte, la Libye, le Maroc, la Tunisie et la Royaume-Uni de discuter des défis partagés, échanger des idées, et en apprendre davantage sur les dernières recherches et la pensée novatrice sur des questions d'intérêt commun.

Cet événement fournit une plate-forme servant à développer des solutions et des idées partagées à un moment crucial pour les pays d'Afrique du Nord.

Le choix de la région n’est pas fortuit, et des pays participants non plus. Connus pour avoir fait partie du giron français comme le Maroc, la Tunisie et l’Algérie, ces pays qui constituent le noyau du Maghreb font partie désormais du centre d’intérêt de la Grande-Bretagne qui tient à tout prix à se faire une place dans une région qualifiée de stratégique en réunissant dans un même lieu chaque année des influenceurs venus de ces pays.

La Conférence Hammamet 2016 représente comme le précise le British Council, organisateur de la manifestation, cinq années de dialogue entre les dirigeants de l’Afrique du Nord et du Royaume-Uni. Pour l’édition de cette année, plusieurs questions ont été posées afin de susciter le débat et la réflexion entre les participants comme la nécessité de construire une vision commune, à quoi ressemble un avenir meilleur, comment développer et articuler les visions nationales et comment mieux intégrer et soutenir la mobilisation populaire pour de nouveaux progrès.

nidhal guessoum

Des personnalités aux parcours intéressants ont également fait le déplacement à Hammamet cette année comme Hassan Aourid, ancien Porte-parole du Palais royal au Maroc et ex-wali de Meknes-Tafilalet, Kamel Bouchama, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports en Algérie et ex-ambassadeur à Damas ou encore Nidhal Guessoum, professeur émérite algérien et un ancien de la Nasa.

Des personnalités qui ont pris leurs distances avec les pouvoirs actuellement en place au Maroc et en Algérie, et qui explique le processus engagée par les Britanniques qui à l’opposé des Français, préfèrent dialoguer directement avec des influenceurs qui sont en dehors du système.

Un des moments forts de la Conférence de Hammamet est également cet hommage poignant rendu à Lotfi Boumghar, ancien Conseiller diplomatique au Palais du gouvernement, décédé le 6 novembre dernier. Il avait prononcé l’année dernière un talk qui est resté dans les mémoires. Il avait appelé la jeunesse algérienne à rester mobilisée et à ne jamais céder aux sirènes du désespoir et de la fatalité.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.