Huffpost Maroc mg

Arrestation près de Madrid d'un Marocain pour propagande jihadiste

Publication: Mis à jour:
POLICE ESPAGNOLE
AFP
Imprimer

La police espagnole a arrêté, mercredi à Aranjuez (près de Madrid), un ressortissant marocain soupçonné de propagande jihadiste en faveur de l’organisation Daech, indique le ministère de l’Intérieur espagnol.

Le mis en cause, considéré comme un "dangereux" terroriste et un "loup solitaire", se formait sur Internet dans l’objectif de "commettre des attentats terroristes contre la population", précise la même source.

"Un fanatisme intense"

"Il s’était radicalisé durant les derniers mois, affichant un fanatisme intense et visualisant de manière régulière des enregistrements vidéos d’endoctrinement et d’instruction pour la mise en œuvre d’actes terroristes individuels contre la population civile", ajoute le communiqué.

La personne arrêtée est présentée aussi par le ministère espagnol comme "un membre très actif et important dans le cadre de la structure décentralisée de propagande et d’endoctrinement de Daech, un champ d‘action capital pour cette organisation terroriste pour transmettre ses idées terroristes et propager la terreur".

Parmi ses missions, le recrutement d’individus aux différents profils et capacités, souligne encore le ministère de l’Intérieur, précisant que cette opération demeure ouverte.

Depuis 2015, année durant laquelle l’alerte anti-terroriste a été portée au niveau 4 en Espagne, les forces et services de sécurité espagnols ont arrêté 169 jihadistes. Parmi eux figuraient plusieurs ressortissants marocains.

Renforcer la coopération

Sur le front de la lutte anti-terroriste, le Maroc et l'Espagne ont intensifié leur coopération ces dernières années, qui plus est depuis l'émergence de l'Etat islamique et le départ de combattants pour la Syrie et l'Irak, avec en corollaire la question de leur retour.

En octobre dernier, les services marocains et espagnols avaient arrêté quatre Marocains membres de Daech entre l'Espagne et le Maroc, dans le cadre d'une opération anti-terroriste commune.

Un mois plus tôt, le ministère espagnol de l'Intérieur espagnol avait annoncé l'arrestation de deux hommes de nationalité marocaine accusés d'être liés à l'Organisation Etat islamique.

Selon un apport des renseignements espagnols, relayé par El Mundo en septembre dernier, 200 djihadistes vivant actuellement en Syrie ont la nationalité espagnole. Ils sont majoritairement originaires de Sebta et de la Catalogne.

LIRE AUSSI: