Huffpost Tunisie mg

En marge de Tunisia 2020, la Turquie et la Tunisie discutent de l'avenir de la Libye

Publication: Mis à jour:
JHINAOUI
ASSOCIATED PRESS
Imprimer

Le ministre turc des affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu, a affirmé que la participation de son pays avec une forte délégation à la conférence internationale sur l’investissement Tunisie 2020 "est une réaffirmation que la Turquie qui était toujours aux côtés de la Tunisie est déterminée à lui manifester son soutien".

"Les entreprises turques souhaitent participer au développement de la Tunisie et nous nous félicitons des efforts de la Tunisie pour soutenir ces entreprises", a déclaré le chef de la diplomatie turc au terme d’un entretien lundi soir avec son homologue tunisien Khemaies Jhinaoui.

Çavuşoğlu a affirmé que l’entretien a permis de "réaffirmer le désir des deux pays à poursuivre les visites bilatérales et à tenir la deuxième session du conseil supérieur de la coopération stratégique entre la Tunisie et la Turquie étant donné les services qu’il rend à l’intérêt des deux pays".

"Nous avons également évoqué les questions politiques et économiques ainsi que les relations bilatérales", a ajouté le ministre turc des affaires étrangères qui a mis l’accent sur "la nécessité de coopérer dans les dossiers régionaux, dont la Libye".

"Ni la Tunisie ni la Turquie n’ont un agenda secret pour la Libye et les deux pays ont accompli d’importants pas vers le rétablissement de la stabilité et dans ce pays et améliorer son avenir", a-t-il affirmé.

Çavuşoğlu, a mis en valeur à cet égard la décision des gouvernements tunisiens de laisser ouvertes les frontières avec la Libye malgré les difficultés que rencontre la Tunisie.

Le chef de la diplomatie turque a indiqué d’autre part avoir transmis une invitation au ministre tunisien des affaires étrangères à prendre part à la conférence des ambassadeurs qui aura lieu en janvier prochain en Turquie. Il a émis le souhait de tirer profit des expériences tunisiennes lors de cette conférence qui réunira tous les ambassadeurs de Turquie dans le monde.

De son côté, Khemaies Jhinaoui a mis en valeur le soutien de la Turquie à la Tunisie dans nombre de domaines depuis et avant 2011.

Il a indiqué avoir évoqué avec son hôte les opportunités d’investissement en Tunisie, affirmant lors de cet entretien que la Tunisie est prête, grâce aux grandes réformes entreprises dans le domaine économique, à accueillir les investisseur trucs.

Le ministre tunisien des AE a indiqué que les deux parties ont convenu des prochaines échéances, notamment sa visite à Ankara et l’importante rencontre entre les chefs des deux gouvernements tunisien et turc prévu prochainement.

Il a déclaré également avoir invité son homologue turc à effectuer une visite officielle en Tunisie.

"L’entretien a été l’occasion d’évoquer la situation en Libye et d’appeler les protagonistes libyens à ouvrir des négociations pour trouver une issue à la question libyenne", a-t-il ajouté.

Les deux parties se sont mis d’accord pour poursuivre les concertations sur cette question et nombre d’autres questions d’intérêt commun.

Mevlüt Çavuşoğlu, conduit une délégation à la conférence internationale sur l’investissement Tunisie 2012, organisée le 29 et 30 novembre, comprenant notamment le vice-premier ministre turc Numan Kurtulmus ainsi que des responsables gouvernementaux et des hommes d’affaires.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.