Huffpost Maroc mg

Rencontre au Parlement européen avec Aïcha Ech-Channa, entre hommage et émotion

Publication: Mis à jour:
AICHA CHENNA
Rencontre au Parlement européen avec Aïcha Ech-Channa, entre hommage et émotion | HuffPost
Imprimer

HOMMAGE - "Quand on m’a dit que j’allais intervenir au Parlement européen à Bruxelles, j’ai passé des nuits blanches. Une question me taraudait. Qu’est ce que je vais dire à ces gens là? Je ne fais pas de politique". C’est en ces termes qu’Aïcha Ech-Channa a ouvert son allocution improvisée, lundi soir devant des eurodéputés, diplomates et femmes et hommes de l’action sociale européens.

Mais pendant plus d’une heure, celle qui avait le trac du perchoir n'a plus lâché le micro. Devant l'assistance visiblement émue, elle a livré un témoignage poignant de sa longue expérience au sein de son association Solidarité féminine, son combat pour les mères célibataires et les soutiens qu’elle reçoit de toute part dans sa quête de justice sociale, d'équité et de reconnaissance des droits de la femme et des enfants.

Cette figure emblématique du milieu associatif marocain, qui se bat depuis plus de 30 ans pour venir en aide aux mères célibataires en leur permettant de se prendre en charge pour prévenir l’abandon des enfants, est revenue sur son action en tant que militante de la société civile, décrivant comment elle a pu surmonter les obstacles et résistances auxquels elle a fait face au début de son parcours.

La militante associative a lancé un appel pour que la relève soit assurée dans ce domaine et pour une prise de conscience de plus en plus importante des problèmes liés aux femmes célibataires et aux enfants abandonnés. Tour à tour, les députés européens, Marie Arena et Gilles Pargneaux, le président de l’association "Orphelins du Monde" Ismael Almoravid, la coorganisatrice de cette rencontre et d’autres intervenants ont rendu un vibrant hommage à Aïcha Ech-Channa pour son engagement.

Le combat que mène Aicha Ech-Channa dans le cadre de son association Solidarité féminine lui a valu plusieurs distinctions dont l’Opus Prize (États-Unis), l'équivalant du prix Nobel de l'humanisme, le Prix Donna dell'anno (Italie) et la Légion d’honneur de la République française au grade de chevalier. Preuve du rôle important qu'elle joue au Maroc, elle a été officiellement consultée en 2015 lors de l'élaboration de la loi légalisant l'avortement sous certaines conditions.

LIRE AUSSI: