Huffpost Maroc mg

Tentative de mutinerie à la prison d'Oukacha

Publication: Mis à jour:
PRISON
DE
Imprimer

PRISON - Neuf pensionnaires du centre de rééducation Ain Sebâa de Casablanca ont été atteints d’asphyxie, suite à un incendie qui s’est déclaré, jeudi soir, dans cet établissement, selon un bilan provisoire.

L’incendie, qui s’est déclaré vers 19h30, a causé l’asphyxie de nombre de pensionnaires, ce qui a nécessité leur transfert à l’Hôpital Mohammed V à Hay Mohammadi pour recevoir les soins nécessaires, selon autorités locales, citées par la MAP.

Des colonnes de fumées s’élèvent au-dessus du centre et des ambulances s’emploient toujours à évacuer les personnes atteintes vers l’hôpital, alors que les éléments de la protection civile s’affairent à circonscrire les flammes.

Selon l'Economiste, "les détenus du centre pénitencier ont voulu s’enfuir en causant d’importants dégâts dans l’établissement".

"Les détenus ont alors profité de l’état d’agitation et du désordre pour tenter de s’enfuir. Selon des témoins sur place, ils auraient utilisé un camion des pompiers comme bouclier pour défoncer le portail principal de la prison. 3 fortes explosions ont également été entendues. La situation était telle que les différentes forces de l’ordre présentes sur place ont dû tirer à balles réelles et utiliser des bombes lacrymogènes afin de maitriser la situation", ajoute l'Economiste.

Un communiqué publié par la Direction générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) et relayé par Aljarida24.com confirme cette version et ajoute que les pensionnaires ont tenté de s'emparer des armes des fonctionnaires de la DGAPR. La situation a été débloquée suite à l'arrivée d'un groupe d'intervention de la police. Selon Al Aoual, il y aurait une quarantaine de blessés.

LIRE AUSSI: Gigantesque incendie dans un entrepôt à Casablanca (PHOTOS)