Huffpost Maroc mg

Une blague de Gad Elmaleh choque la mère d'un enfant handicapé

Publication: Mis à jour:
GAD ELMALEH
French actor Gad Elmaleh attends the 25th Telethon organised by the French Muscular Dystrophy Association (AFM) in Saint Denis, near Paris December 3, 2011. The annual fundraising event, which is aired live on French television for 30 hours, is held to collect money for research into genetic diseases in children. REUTERS/Gonzalo Fuentes (FRANCE - Tags: ENTERTAINMENT MEDIA SOCIETY HEADSHOT) | Gonzalo Fuentes / Reuters
Imprimer

POLÉMIQUE - C'est une blague de Gad Elmaleh qui n'a vraiment pas faire rire tout le monde. Dans un documentaire diffusé le jeudi 24 novembre sur la chaîne française M6, une réflexion faite par l'humoriste franco-marocain est très mal passée auprès d'une téléspectatrice.

Dans la séquence, qui suivait Gad Elmaleh et l'humoriste Kev Adams durant l'écriture de leur spectacle "Tout est possible", le comique marocain a déclaré, en réponse à une blague faite par Kev Adams: "un légume c'est quelqu'un qui est handicapé mental".

La honte #handicap #gadelmaleh #kevadams

Une vidéo publiée par Frederic Vesval (@fredericvesval) le

Une réplique qui est loin d'avoir fait rire Stéphanie Tissier-Minguet, mère d'une petite fille atteinte de handicap lourd.

Dans une série de vidéos diffusées sur Facebook, dont une a été visionnée plus de 1,5 millions de fois depuis sa mise en ligne le 25 novembre et partagée plus de 40.000 fois, cette dernière exprime son outrage face à la réflexion de Gad Elmaleh.

Dans cette séquence de plus de 6 minutes, Stéphanie Tissier-Minguet s'adresse directement à l'humoriste en déclarant: "d'habitude vous me faites mourir de rire mais là vous m'avez fait mourir de honte". Elle qualifie la blague sur les légumes comme étant "vraiment pas drôle".

Elle explique également les obstacles dont elle doit faire face en tant que mère d'un enfant handicapé, comme les difficultés à trouver un travail ou les problèmes financiers.

A la fin de la vidéo, elle invite officiellement Gad Elmaleh à venir chez elle et observer par lui-même à quoi ressemble la vie d'une famille avec un enfant handicapé, considérant que l'humoriste a "péché par ignorance".

Ce n'est pas la première fois que des propos vis-à-vis des personnes souffrant de handicap créent la polémique en France. Dans les années 90, l'humoriste français Patrick Timsit a été poursuivi pour des propos sur la trisomie 21.

En octobre dernier, c'est l'humoriste Stéphane Guillon qui s'est trouvé dans la tourmente. Durant un spectacle en Corse, ce dernier aurait demandé à ce qu'on déplace une personne handicapée qui se trouvait au premier rang car "il aurait pu empêcher les "valides" de rire".

LIRE AUSSI: