Huffpost Algeria mg

Conventions entre la SNTF et la BNA pour généraliser les nouveaux modes de paiement

Publication: Mis à jour:
QSDSQ
APS
Imprimer

La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) a signé, lundi à Alger, deux conventions avec la Banque nationale d'Algérie (BNA) pour le paiement en ligne par carte CIB (e-paiement) des billets et abonnements, et l'installation de terminaux de paiement électronique (TPE) dans les gares.

Les deux conventions de partenariat ont été paraphées par le directeur général de la SNTF Yacine Bendjaballah et Achour Abboud, Pdg de la BNA, qui est parmi les établissements bancaires engagés dès le lancement du e-paiement en Algérie.

Dans le cadre du premier accord, il sera procédé à la mise en place des terminaux de paiement électronique (TPE) dans des gares, a indiqué M. Bendjaballah ajoutant que cette prestation sera disponible dès la semaine prochaine au niveau des guichets des gares de d'Alger, Constantine et d'Annaba.

Ce service sera généralisé au fur et à mesure pour couvrir l'ensemble des gares de la société ferroviaire à l'échelle nationale, selon son directeur général.

Pour le paiement électronique (e-paiement), il sera officiellement disponible le 1 janvier 2017, a assuré M. Bendjaballah, rappelant que le site web de la SNTF permet déjà la réservation en ligne des billets.

Ces deux prestations ouvertes aux clients de la BNA, se fera moyennant la carte interbancaire (CIB), via un code personnel et sécurisé, ce qui engendrera une inscription instantanée du montant de l'opération au débit du compte bancaire de l'usager.

Pour bénéficier de ce service, les clients de la BNA doivent se rapprocher des différentes agences pour demander une carte CIB, s'ils ne l'ont pas déjà.

Les détenteurs de cette carte doivent demander de leur agence bancaire l'ouverture du service e-paiement sur leur carte CIB à travers la délivrance d'un mot de passe, selon la BNA qui compte près de 200.000 détenteurs de cartes CIB.

Le service du paiement électronique vise une facilitation conjuguée à une modernisation des prestations offertes par la SNTF aux citoyens selon son directeur général, qui assure qu'il n'y aura pas de changement sur les tarifs du nouveau service.

De son côté, le Pdg de la BNA affirme la détermination de l'établissement à contribuer activement au développement du paiement électronique conformément aux orientations des pouvoir publics.

Pour rappel, le service du paiement électronique été officiellement lancé début octobre dernier où plusieurs entreprises (web marchands) ont lancé ce service à leurs clients, dont Algérie Télécom, Mobilis, Air Algérie, la CNAS, Djezzy et Oeredoo, tandis que d'autres y adhèrent depuis au fur et à mesure.