Huffpost Tunisie mg

"Mon école est contre la violence", slogan d'un programme contre la violence faite aux enfants

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La présidente de l’Union Nationale de la Femme Tunisienne (UNFT), Radhia Jerbi, a appelé tous les acteurs du système éducatif à inculquer aux enfants la culture de la non-violence et à promouvoir auprès d’eux des valeurs comme la tolérance et le dialogue.

“La violence ne peut pas être un moyen de dialogue et de coexistence, elle s’oppose à tout principe d’éducation saine, elle ne peut que nuire à l’enfant”, a-t-elle déclaré à l’agence TAP en marge d’une journée portes-ouvertes, ce dimanche, à Tunis, sur “la violence faite aux enfants”, à l’occasion de la campagne “16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes”.

Le programme de cette journée, qui a pour slogan “Mon école est contre la violence” comprend plusieurs ateliers et actions de sensibilisation, dont des mini-pièces de théâtre, des spots et des court-métrages éducatifs, de la musique, du dessin, de la danse et de la poésie. L’objectif étant de dénoncer la violence dans les divers milieux: maison, école, rue, stades, etc.

La campagne “16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes”, organisée à l’initiative des Nations Unies partout dans le monde, se tient à Tunis et dans les régions du 25 novembre au 10 décembre 2016.

La date symbolique du 25 novembre coïncide avec la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et celle du 10 décembre avec la Journée internationale des droits de l’Homme.

Ces 16 jours auront pour but de sensibiliser le public et de mobiliser les gens, afin d’apporter des changements et de mettre fin à la violence à l’égard des femmes.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.