Huffpost Maroc mg

Le treillis et la veste de jogging, deux vêtements pour deux facettes du règne de Fidel Castro

Publication: Mis à jour:
Imprimer

INTERNATIONAL - Le père de la Révolution cubaine, Fidel Castro, qui a tenu son île d'une main de fer et marqué de son empreinte l'histoire du XXe siècle, est mort à l'âge de 90 ans vendredi 25 novembre.

Au-delà de sa longue barbe et de ses gros cigares, le leader cubain était aussi connu pour ses tenues vestimentaires. Et il faut dire qu'entre ses jeunes années militaires et les dernières de sa vie, le contraste est saisissant.

En effet, au treillis militaire s'oppose la veste de jogging siglée. Deux vêtements qui n'appartiennent pas au même univers et qui correspondent en réalité à deux époques de la vie de Fidel Castro. D'abord, celle de son règne au pouvoir pendant une cinquantaine d'années, et son attachement indéfectible au treillis militaire. La couleur de ce dernier a toute son importance pour le "lider maximo" à qui on prête cette phrase: "Notre révolution n'est pas rouge, mais vert olive".

Et puis, il y a eu la maladie, la démission et l'ouverture progressive de Cuba au monde. Dès lors qu'il passe la main à son frère Raul, Fidel Castro abandonne la tenue militaire pour les vestes de sport zippées, plus particulièrement celles d'Adidas. Interrogée par le journal allemand Süddeutsche Zeitung début avril, la marque allemande avait confirmé qu'il n'existait aucun contrat avec Fidel Castro. Citée par Courrier international, une porte-parole d'Adidas avançait alors cette hypothèse: "Pendant des décennies et jusqu'en 2012, l'entreprise a habillé l'équipe olympique cubaine. Dans le passé, Fidel s'est servi dans ce fonds de survêtements et a visiblement répété ce geste aujourd'hui".

» Ci-dessous, redécouvrez en photos le style vestimentaire de Fidel Castro, des années 60 jusqu'à nos jours.

  • REUTERS/Prensa Latina
    Fidel Castro et Nikita Khrushchev, 20 octobre 1960
  • POOL NEW / REUTERS
    Jack Lang et Fidel Castro à Paris le 14 mars 1995.
  • RAFAEL PEREZ / REUTERS
    Vladimir Poutine et Fidel Castro à La Havane le 13 décembre 2000.
  • HANDOUT . / REUTERS
    François Hollande et Fidel Castro à La Havane le 11 mai 2015.
  • HANDOUT . / REUTERS
    Fidel Castro et le Premier ministre japonais Shinzo Abe à La Havane le 22 septembre 2016.
  • HANDOUT . / REUTERS
    Fidel Castro et le Premier ministre chinois Li Keqiang à La Havane le 25 septembre 2016.

LIRE AUSSI: