Huffpost Tunisie mg

Tunisie- Appel au limogeage du ministre de l'Education nationale : Néji Jalloul dans le collimateur

Publication: Mis à jour:
JALLOUL
Facebook Ministère de l'éducation
Imprimer

Le 30 novembre prochain, un grand rassemblement se tiendra à Tunis pour demander le limogeage immédiat du ministre de l’Education nationale, Néji Jalloul. Cet appel a été lancé par le syndicat de l’enseignement secondaire, relevant de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), de la part de son secrétaire-général, Lassâd Yaâcoubi.

Yaâcoubi a expliqué que Néji Jalloul représente une réelle menace pour le système éducatif tunisien puisqu’il a commis plusieurs dépassements envers les enseignants ce qui ne laisse plus à ces derniers d’autre choix que celui de le voir quitter le ministère.

A une semaine de cette date, deux enseignants syndicalistes de la région de Mahdia, ont publié une affiche assez surprenante sur laquelle on apprend que tous les élèves qui souhaitent se joindre au rassemblement du 30 doivent payer dix-huit dinars et auront droit à un bus climatisé qui partira de devant la municipalité de la ville vers Tunis. L’affiche précise bien que le rassemblement sera placé sous le thème ‘demande explicite du limogeage du ministre’.

élèves

Quelques heures plus tôt, une autre photo surprenante a fait le tour des réseaux sociaux : un élève tenant une banderole avec le visage de Néji Jalloul où il est écrit ‘WANTED, les élèves du lycée de Raoued le veulent mort ou vivant’.

élèves

Lundi dernier, le ministre a été l’invité du Journal télévisé de la chaîne nationale où il a avoué s’être trompé sur l’efficacité du nouveau calendrier des examens du premier semestre.

Expliquant que ce calendrier a été élaboré au sein de la Commission de la réforme du système éducatif – à laquelle avait pris part le syndicat – mais qu’il n’a pas tenu compte de la réaction et de la disponibilité des premiers concernés qui sont les élèves, Néji Jalloul a annoncé que ce même calendrier connaîtra un ajustement.

Toutefois, et malgré cette annonce, les différents mouvements des élèves se sont enchaînés dans plusieurs lycées et collèges de la République.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Sur le web