Huffpost Maroc mg

Scandale sexuel au MUR: Deux mois de prison avec sursis pour Fatima Nejjar et Omar Benhammad

Publication: Mis à jour:
OMAR
Deux mois de prison avec sursis pour Fatima Nejjar et Omar Benhammad | DR
Imprimer

JUSTICE - Il y a du nouveau dans l’affaire des deux responsables du Mouvement unicité et réforme (MUR), arrêtés en août dernier en flagrant délit d’"adultère", à Mansouria, près de Mohammedia.

Omar Benhammad et Fatima Nejjar ont été condamnés ce jeudi 24 novembre à deux mois de prison avec sursis par le tribunal de première instance de Benslimane pour "adultère".

Selon Alyaoum24 qui rapporte l'information, les deux "amants" du MUR ont également écopé chacun d'une amende de 500 dirhams.

L'avocat de Omar Benhammad a fait savoir qu'il ferait appel du verdict qu'il estime "injuste". D'autant plus que celui-ci a été rendu en l'absence de l'accusé, en déplacement à Meknès, a-t-il ajouté.

Arrêtés par la police, puis libérés par la suite, Omar Benhammad, 63 ans et Fatima Nejjar, 62 ans, tous les deux anciens vice-présidents du MUR, ont été dans un premier temps "suspendus" de toutes les structures du mouvement avant d'être limogés.

Les deux responsables du MUR, l'aile religieuse et le bras idéologique du Parti justice et développement (PJD), avaient été surpris samedi par la police alors qu’ils se trouvaient "dans une posture sexuelle" à bord d'une voiture.

Pour sa défense, Benhammad, déjà marié et père de sept enfants, avait affirmé être lié à Fatima Nejjar, veuve et mère de six enfants, par un mariage "coutumier".

L'ancien président du MUR Ahmed Raïssouni avait pour sa part dénoncé une "machination policière", et l'exploitation par la police de "l'attitude de ces deux personnes, un peu trop impatientes de se marier légalement".

Toujours est-il que ce fait divers largement médiatisé avait entaché l'image du PJD, à un mois et demi des élections législatives, ce qui ne l'avait pas empêché d'arriver premier lors du scrutin du 7 octobre.

LIRE AUSSI: