Huffpost Tunisie mg

Sfax Capitale culturelle du Monde arabe: Un projet prometteur est bloqué

Publication: Mis à jour:
CATHDRAL SFAX
AIR Architects In Rome
Imprimer

En 1997, Tunis fut nommée capitale de la culture arabe, ce n'est que 19 ans après, en cette année 2016, qu'une autre ville tunisienne regagne le titre, Sfax. L'occasion de faire sortir le pays de la morosité et de l'obscurantisme et de célébrer les richesses enfouies de la culture.

Au programme, festivités et conférence, mais parmi les projets d’infrastructure, qui contribueront à la promotion du patrimoine tunisien à long terme, est la restauration et la réhabilitation de la cathédrale de Sfax. Ce Projet Confié à l'architecte Maya Ben Ammar consiste en la réhabilitation de l'église en Learning Resource Center, le concept "3ème lieu" ou du Centre Culturel de dernière génération. Un lieu qui se veut un message de tolérance, d'espoir et de progrès.

cathédrale sfax

Imprimantes 3D, Fablab, Espace d’exposition, espaces de conte pour enfants, salle de spectacles, espaces de séminaires ouverts et la disposition de tous. Un lieu que l'on a prévu comme un lieu de rencontres culturelles, réunissant toutes les catégories sociales et tous les âges. La culture participative en est l'objectif, une première en Afrique.

cathédrale sfax

"Le chantier du Parvis permettant l’accès à la Cathédrale a commencé, en juin dernier et s’est achevé en un mois", explique une source proche du projet au HuffPost Tunisie. "Face à une campagne de dénigrement orchestrée sur les réseaux sociaux et totalement infondée, il semblerait que certaines autorités de l’Etat semblent hésitantes à lancer la phase de construction. C’est bien dommage car ce projet a été dûment approuvé à l’unanimité par toutes les autorités compétentes, et ne plus avancer aujourd’hui, ce serait porter atteinte au crédit et à l’autorité de l’Etat" continue l'interlocuteur du HuffPost Tunisie qui a préféré garder l'anonymat.

cathédrale sfax

Les jours sont comptés, le 14 décembre, si les crédits alloués ne sont pas débloqués, le projet tombera à l'eau, et le montant de financement retournera à l'Etat, " Ce sera alors l’acte de décès de l’unique projet d’infrastructure culturelle pour Sfax et les Sfaxiens." affirme Maya Ben Ammar (AIR: Architects In Rome) au HuffPost Tunisie.

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.