Huffpost Maroc mg

La police d'Amsterdam s'excuse après l'arrestation controversée d'un Marocain de 84 ans

Publication: Mis à jour:
Imprimer

POLEMIQUE - L'incident continue de faire polémique aux Pays-Bas. Mardi, un ressortissant marocain âgé de 84 ans a été arrêté par la police d'Amsterdam pour une simple infraction routière. La scène a été filmée par des témoins oculaires et mise en ligne dans la journée sur le web.

On y voit plusieurs agents de la police locale autour du vieil homme, qui a visiblement du mal à marcher. L'un d'eux lui passe les menottes autour des mains, derrière son dos, avant qu'il ne soit poussé par les policiers vers la fourgonnette qui devait l'embarquer au commissariat.

La scène fait beaucoup parler sur les réseaux sociaux, surtout du côté de la communauté marocaine installée dans le pays. L'affaire a également été relayée par plusieurs médias néerlandais.

Selon le quotidien Het Parool, l'homme aurait été arrêté alors qu'il roulait en voiture sur un passage non-autorisé.

Les excuses de la police

Après l'incident, la police d'Amsterdam n'a pas tardé à présenter des excuses, reconnaissant que l'octagénaire, qui ne parlait pas le néerlandais, ne devait pas être arrêté de cette façon.

"L'homme n'a pas pu être identifié après une violation de la circulation et avait l'air confus. Le contact n'a pas pu être établi avec lui, même en arabe. Etant donné son âge, l'homme ne devait pas être traité de cette façon. Il semblait très choqué par l'incident. Il recevra également des excuses de la police", a fait savoir la police d'Amsterdam.

L'ambassadeur marocain regrette

L'ambassadeur du Maroc aux Pays-Bas, Abdelouahab Bellouki, a également regretté l'incident.

Dans un post publié sur la page Facebook de l'ambassade, le diplomate marocain dit "avoir été touché" par la vidéo.

"Ce comportement est inapproprié à l'égard d'un vieil homme qui ne présentait aucun danger public. J'espère que l'enquête déterminera les responsabilité de chacun dans cette affaire (....). L'incident a choqué tous les Marocains qui ont fait preuve de solidarité envers l'homme", a-t-il écrit.

L'affaire a également fait réagir des parlementaires du parti travailliste (PvdA) dont Sofyan Mbarki et Ahmed Marcouch, tous deux originaires du Maroc.

LIRE AUSSI: