Huffpost Maroc mg

Abdelilah Benkirane adresse un message d'amour au RNI

Publication: Mis à jour:
BENKIRANE
Aziz Akhannouch et Abdelilah Benkirane | DR
Imprimer

MAJORITÉ - À contrario du langage dur qu'il tient à l'égard de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane fait des yeux de merlan frit au Rassemblement national des indépendants (RNI).

Quitte à casser le nez de Aziz Akhannouch à coups d’encensoir. Craignant que sa majorité aille dans l'autre monde, Benkirane a changé de ton vis-à-vis du RNI. Il y a peu, le parti dirigé par Aziz Akhannouch était accusé de bloquer la formation de la prochaine coalition au gouvernement. Ses attaques contre le parti de la colombe, Benkirane les a escamotées comme poussière sous le tapis, et désormais acculé, Abdelillah Benkirane exprime, aujourd'hui, "le grand intérêt et la préférence" qu'il accorde à la participation du RNI au prochain gouvernement.

Lors d'une rencontre avec le site d'information Le360.ma, ce mardi 22 novembre, Benkirane a bien choisi les messages qu'il souhaite distiller. Après avoir qualifié de "bonnes" ses relations avec Aziz Akhannouch, il "a répété à maintes reprises qu'il souhaitait la participation du parti de la colombe dans le futur gouvernement, mettant en valeur les compétences et l'expertise dont jouit cette formation politique en matière de gestion de départements ministériels comme l'industrie et l’'agriculture", assure Le360.ma.

Lors de cette rencontre, "le chef du gouvernement désigné a indiqué que la reprise des négociations aurait lieu après le retour de Aziz Akhannouch qui accompagne le souverain dans la deuxième étape de son périple africain", lit-on sur le site d'information, qui ajoute que Benkirane a annoncé que la reprise des négociations se "fera dans un état d'esprit serein".

Quant à la question de la répartition des postes ministériels et celle de la désignation du parti politique qui présidera la Chambre des représentants, "elles ne poseront pas de problèmes, de l'avis de Benkirane qui semble avoir déjà trouvé la formule pour gérer la répartition des portefeuilles".

Benkirane annonce aussi, par la même occasion, avoir brûlé la politesse à l'USFP et au Mouvement populaire (MP), "donnant toute sa préférence au RNI", conclut l'article de Le360.ma.

LIRE AUSSI: Hakkaoui et Akhannouch, provisoirement porte-parole du gouvernement et ministre du Tourisme