Huffpost Algeria mg

Sombre Libye : Un singe arrache des coiffes d'écolières et c'est la guerre (21 morts) entre Gueddafa et Ouled Slimane

Publication: Mis à jour:
VUE DU CENTRE DE SEBHA AVANT LA CHUTE DU RGIME
DR
Imprimer

Si dans le chaos libyen vous croyez avoir tout vu, vous-vous trompez. Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi avec l’armement des tribus et les infinies alliances et retournement d’alliances, les prétextes pour déclencher des violences n’ont pas manqué.

Mais c’est la première fois qu’on apprend que les actes d’un singe – oui, vous avez bien lu ! – peuvent mettre à feu à sang toute une ville. C’est ce qui est arrivé à Sebha, ville située à 660 km au sud de Tripoli, au milieu du désert Libyque dans une oasis.

21 personnes au moins ont été tuées en quatre jours à Sebha à la suite d'affrontements entre deux tribus car un singe appartenant à un commerçant de la tribu des Gueddadfa a arraché les coiffes de jeunes écolières de passage.

Les membres de la tribu des Ouled Souleimane qui n’ont pas apprécié l’acte du singe ont tué trois membres de la tribu des Gueddadfa ainsi que le singe. La suite, c’est une vraie guerre tribale où l'on a utilisé des chars, des mortiers et autres armes lourdes.

Ce bilan de 21 morts ne concerne que les pertes des membres de la tribu des Ouled Souleimane, celles des Gueddadfa ne sont pas connues. Le site Libyan Herald donne un bilan provisoire de 40 morts et de plus de 60 blessés.

Des témoins indiquent qu'il y a des femmes et des enfants ainsi que subsahariens blessés en raison des bombardements aveugles. Des membres des Ouled Souleimane, alliés aux milices de Misrata présents dans la ville, accusent des éléments armés du mouvement rebelles soudanais "Justice et égalité" de combattre aux côtés de Gueddadfa. Une information qui n'a pas été confirmée par des sources indépendantes.

L’affaire du singe de Sebha montre à quel point les haines tribales ont enflé en Libye à la suite de la liquidation de Kadhafi et de l’incapacité des « vainqueurs » à refonder l’Etat libyen.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.