Huffpost Tunisie mg

Le mal-être de l'enfant en Tunisie à travers quelques chiffres

Publication: Mis à jour:
CHILDREN
David Mercado / Reuters
Imprimer

ENFANCE- La Tunisie a célébré le 20 novembre, à l’instar des autres pays, la Journée mondiale de l’enfance. Une occasion pour faire le bilan de la situation de l'enfance dans un pays où les affaires d'agressions sexuelles notamment sur l'enfants et de suicides sont récurrentes. Des faits divers isolés ou des phénomènes de société? Ces chiffres sélectionnés par le HuffPost Tunisie esquissent une réponse sur le mal-être de l'enfant sous nos cieux.

  • Les enquêtes par grappe à indicateurs multiples réalisées, tous les quatre ans, par le ministère de la femme, de la famille et de l'enfance montrent, chaque fois, que plus de 90% des enfants sont victimes de violence en milieu familial en Tunisie
  • Selon les derniers chiffres présentés par le ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfance, les menaces à l'égard des enfants sont passées de 6069 en 2014 à 8722 en 2015, soit une augmentation de plus de 2000 cas, le taux le plus élevé depuis 2009. Sur 2460 cas, c'est l'incapacité des parents à prendre en charge la protection et l'éducation de leurs enfants qui est pointée du doigt. Le domicile familial est le premier terreau de violence pour les enfants: soit le père est violent (1583 cas recensés), soit la mère (1218 cas), soit les deux (1466 cas).

LIRE AUSSI: Tunisie: Les agressions sexuelles à l'égard des enfants, entre souffrance et sentiment de culpabilité

  • Deuxième source de menace pour l'enfant, les lacunes observées dans le processus éducatif et de protection (2137 signalements), viennent ensuite de l'abandon, du mauvais traitement et de l'exploitation sexuelle (564 cas pour les deux sexes), l'exploitation des enfants par des réseaux criminels (253 cas) outre l'exploitation économique comme l'utilisation des enfants dans la mendicité.
  • Le rapport du ministère signale que les délégués de l'enfance se sont penchés sur 4544 situations de violences en 2015 qui sont d'ordre physique, psychologique, et sexuelle avec un taux de 49% de filles. 76% de ces dernières ont fait une tentative de suicide sur un ensemble de 184 signalements aux délégués de la protection de l'enfance en 2015.
  • Seuls 515 cas de réinsertions sociales ont été effectués sous l'égide des délégués à l'enfance.
  • Selon les derniers chiffres du ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfance, le nombre d'enfants victimes d'abus sexuels a triplé de 2013 à 2016. Il passe de 261 à 601 précisément, a annoncé Samira Marai, lors d'une conférence de presse organisée mardi le 19 juillet. Elle se réfère aux cas signalés auprès des délégations de l'Enfance, présentes dans toutes les régions. 33% sont victimes d'abus sexuels directement et 51% ont fait l'objet de harcèlement sexuel.

LIRE AUSSI: Suicides chez les mineurs en Tunisie: Cas isolés ou phénomènes de société?

  • L’organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’en Tunisie, entre 8 et 10% des enfants sont actuellement sujets à des troubles d’apprentissage scolaire.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
9 choses que votre enfant devrait vous voir faire
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction